Modifié

L'organisation routesuisse brandit la menace du chaos sur les routes

Pour Niklaus Zürcher, président de routesuisse, "l’actuel projet FORTA est condamné à l’échec". [Sigi Tischler - Keystone]
Pour Niklaus Zürcher, président de routesuisse, "l’actuel projet FORTA est condamné à l’échec". [Sigi Tischler - Keystone]
Le lobby routier routesuisse adopté mercredi une résolution s'opposant au projet FORTA du Conseil fédéral et fait un constat alarmiste sur la situation du réseau des routes nationales.

Routesuisse a fait part mercredi de son mécontentement face au projet FORTA, mis en consultation par le Conseil fédéral jusqu'au 15 juin. Il refuse l'augmentation de la taxe sur les carburants et le subventionnement du rail par la route.

"Nous refusons l’augmentation de la surtaxe sur les carburants, car nous la considérons comme inutile", a indiqué Niklaus Zürcher, président de routesuisse.

Plusieurs revendications

Selon lui, faute de mesures, au moins 80% de l'argent réuni par les usagers de la route seront dépensés pour les transports publics et surtout le trafic ferroviaire. Les moyens financiers supplémentaires nécessaires aux projets routiers peuvent être réunis avec l’initiative "vache à lait", qui prévoit que les taxes prélevées auprès des automobilistes ne servent qu'au financement de la route.

Routesuisse a formulé 13 revendications concernant le projet FORTA, notamment le élimination des goulets d’étranglement dans les régions de Genève-Aéroport et Crissier, ainsi que le contournement de Morges.

ats/fisf

Publié Modifié

L'organisation routesuisse

Routesuisse, la Fédération routière suisse, est l'organisation faîtière de la branche automobile et du trafic routier suisse.

Elle rassemble 30 associations de la branche automobile et routière. Parmi elles figurent le TCS, l'ACS et l'ASTAG.