Publié

Un milliard de francs supplémentaire pour désengorger le trafic routier

Le contournement de Morges reste quant à lui en sursis. Cette nouvelle liaison aurait dû être financées grâce à l'augmentation de la vignette autoroutière. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Le contournement de Morges reste quant à lui en sursis. Cette nouvelle liaison aurait dû être financées grâce à l'augmentation de la vignette autoroutière. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Le Conseil national a accepté lundi un crédit d'environ un milliard pour remédier rapidement à trois principaux goulets d'étranglements routiers dans les cantons de Genève, Soleure et Zurich.

Environ un milliard supplémentaire devrait permettre de désengorger rapidement le réseau routier. En attendant le passage au Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), le National a accepté lundi par 131 voix contre 28 de miser sur l'élargissement de trois tronçons: Meyrin/Vernier-Le Vengeron (GE), Luterbach-Härkingen (SO) et Andelfingen-Winterthour (ZH).

A ce trio devraient s'ajouter 40 millions de francs pour des mesures supplémentaires autour de Crissier (VD), qui avait déjà bénéficié d'un coup de pouce de 120 millions sur les près de 1,4 milliard libérés dans le cadre de la première phase du programme d'élimination des goulets.

La seconde phase, sur laquelle le Conseil des Etats doit encore se prononcer, porte sur 995 millions. Les routes alémaniques se taillent la part du lion: Luterbach-Härkingen (SO) devrait recevoir 660 millions et Andelfingen-Winterthour (ZH) 285 millions.

ats/olhor

Publié

D'autres besoins romands en attente

En demandant au Parlement de libérer ces crédits, le Conseil fédéral a aussi présenté les travaux qui doivent être financés par les quelque 3,2 milliards restants.
  
En Suisse romande, il s'agit des tronçons Perly-Bernex (GE), Bernex-Genève Aéroport et Le Vengeron-Coppet (VD). La 2e phase du goulet d'étranglement de Crissier devrait aussi être financée dans le cadre des 5,5 milliards disponibles.
  
Cette somme devrait permettre de désengorger au moins 100 kilomètres de routes. Il reste cependant près de 430 kilomètres qui, faute de mesures, seront régulièrement saturés d'ici à 2030.

Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération

Grâce à FORTA, toute une série d'autres projets devraient pouvoir trouver une source de financement. On y retrouve les secteurs Coppet-Nyon (VD) et Villars-Ste-Croix-Cossonay (VD).

Le Conseil fédéral propose en revanche de jeter l'éponge pour les projets jugés les moins prioritaires comme Etoile-Perly (GE), Nyon-Morges Ouest (VD) et Villars-Ste-Croix-La Croix-Montreux (VD).
  
Le contournement de Morges reste quant à lui en sursis. Cette nouvelle liaison, ainsi que la reprise de quelque 400 km de routes cantonales par la Confédération, auraient dû être financées grâce à l'augmentation de la vignette autoroutière. Or celle-ci a été refusée le 24 novembre.

50 millions au tronçon Genève Aéroport-Le Vengeron

L'aide réservée au tronçon Genève Aéroport-Le Vengeron est devisée à 50 millions. Ce projet peut être réalisé à moyen terme grâce aux synergies développées avec la planification actuelle du projet d'entretien au Grand-Saconnex.

Ces crédits vont être puisés dans l'enveloppe totale de 5,5 milliards financée par l'actuel fonds d'infrastructure, dont le futur fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) prendra le relais.