Modifié

L'Italie réclame 1,4 milliard à Roche et Novartis

Roche et Novartis auraient introduit une différence "artificielle" entre deux médicaments pour le traitement de maladies de l'oeil. [Markus Stuecklin - Keystone]
Roche et Novartis dans le collimateur du gouvernement italien / Le 12h30 / 1 min. / le 29 mai 2014
Rome a fait savoir mercredi qu'elle réclamait près d'un milliard et demi de francs de dédommagements aux deux grands laboratoires pharmaceutiques suisses Roche et Novartis pour entente illicite.

Le ministère italien de la Santé réclame 1,46 milliard de francs de dédommagements à des responsables des groupes pharmaceutiques suisses Novartis et Roche, dans le cadre de l'affaire Avastin, du nom d'un médicament destiné à traiter la vue.

Association à visée criminelle, corruption, escroquerie, dommages à l'Etat, agiotage: tels sont les soupçons portées contre ces responsables par la justice italienne.

Au mois de mars, l'autorité italienne de la concurrence (Antitrust) avait déjà infligé une amende de 223 millions de francs aux géants pharmaceutiques suisses dans cette affaire.

Roche et Novartis vont faire appel

Roche et Novartis se seraient entendus pour tenter d'empêcher l'usage du traitement oncologique Avastin de Roche dans les cas de dégénérescence maculaire sénile au profit du Lucentis de Novartis, plus cher.

Les deux groupes ont démenti avoir commis le moindre acte répréhensible et comptent faire appel de cette décision.

agences/fb

Publié Modifié

Préjudice aux services de santé publics

Selon le quotidien La Repubblica, le traitement par injection intra-oculaire par l'Avastin coûte "entre 15 et 80 euros, alors que le Lucentis coûte plus de 900 euros la dose".

Le résultat a été "une plus grande difficulté à traiter de nombreux patients et a coûté aux services publics de santé environ 55 millions de francs en 2012", d'après la commission de l'Antitrust, selon laquelle les coûts à venir auraient pu excéder 600 millions par an.