Modifié le 24 mai 2014 à 22:07

Exit alémanique accepte une extension de l'aide au suicide

Suicide assisté, mais à quelles conditions?
Exit va rendre plus accessible l'assistance au suicide en Suisse allemande Forum / 8 min. / le 24 mai 2014
A l'instar d'Exit suisse romande, Exit alémanique (Deutsche Schweiz) a accepté samedi l'extension de l'aide au suicide à des personnes souffrant de polypathologies liées à l'âge.

Exit alémanique (Deutsche Schweiz) a dit oui à une extension de l'aide au suicide à des personnes souffrant de polypathologies liées à l'âge, samedi lors de son assemblée générale à Zurich.

Exit ADMD Suisse romande avait déjà dit oui à ces propositions le 26 avril, mais discrètement.

Jusqu'ici, les deux associations proposaient l'aide au suicide pour les personnes atteintes d'une maladie incurable ou en phase terminale.

Une aide au suicide facilitée

Cette modification doit rendre l'acte plus facile pour les personnes âgées, car il ne leur sera pas demandé autant de clarifications médicales qu'à des personnes plus jeunes. Les candidats au suicide pourront dès lors souffrir de plusieurs maladies, dont aucune n'est mortelle, mais qui limitent de manière importante la vie de la personne.

Ce renforcement du droit à l'autodétermination reste dans la légalité, mais dépasse les recommandations de l'Académie suisse des sciences médicales.

ats/hend

Publié le 24 mai 2014 à 20:35 - Modifié le 24 mai 2014 à 22:07

Un "pas supplémentaire" pour Exit

Pour le professeur Christian Kind, président de la commission d'éthique de l'ASSM, Exit franchit un pas supplémentaire: "C'est un nouvel élargissement du champ d'activités d'Exit. Celles-ci avaient déjà été étendues à des patients qui souffrent de maladies incurables, mais non mortelles à court terme. Elles le sont maintenant également à des personnes qui n'ont pas de maladies incurables", a-t-il dit samedi soir sur les ondes de la RTS.