Modifié

L'entretien du réseau CFF va coûter plus cher que prévu

Les besoins de rattrapage dans l'entretien du réseau se montent à 2,3 milliards de francs, selon les CFF. [MARTIN RUETSCHI - Keystone]
Les besoins de rattrapage dans l'entretien du réseau se montent à 2,3 milliards de francs, selon les CFF. [MARTIN RUETSCHI - Keystone]
Si les infrastructures des CFF sont globalement en bon état, le Rapport sur l'état du réseau 2013, publié mercredi, souligne un besoin de rattrapage dans l'entretien de 2,3 milliards de francs.

Le besoin de rattrapage dans l'entretien du réseau CFF est plus important que supposé. Les rails en particulier souffrent de la densité du trafic et du fait que les trains sont plus lourds et accélèrent plus fortement que par le passé, selon le Rapport sur l'état du réseau 2013.

Ces dernières décennies, la voie ferrée n'a pas fait l'objet de travaux d'entretien et de rénovation suffisants. Par conséquent, par rapport à l'an dernier, le besoin de rattrapage réévalué passe de 1,8 à 2,3 milliards de francs pour l'ensemble des installations.

Programme de financement

Selon le rapport, 71% des installations sont en bon ou en très bon état, 22,5% dans un état moyen, et 6,5% dans un état mauvais ou critique. La situation globale est donc bonne et représente une valeur d’acquisition estimée à 91,4 milliards de francs.

Les CFF ont lancé un programme "Financement et pilotage du réseau ferroviaire" afin de contribuer "de manière notable" au financement non couvert de l'entretien.

ats/pym

Publié Modifié