Modifié

Des détails de la "feuille de route" de Didier Burkhalter ont été révélés

Didier Burkhalter, photographié jeudi au symposium de Saint-Gall. [Keystone]
Didier Burkhalter, photographié jeudi au symposium de Saint-Gall. [Keystone]
Alors que l'Union européenne a invité Didier Burkhalter pour discuter de sa "feuille de route" sur l'Ukraine, des détails sur le document ont été publiés ce jeudi.

Des représentants de l'OSCE ont présenté jeudi à Kiev le projet de "feuille de route" sur l'Ukraine défendu par Didier Burkhalter.

Le document, consulté par Reuters, estime que l'élection présidentielle prévue le 25 mai en Ukraine par les nouvelles autorités est essentielle à la stabilisation du pays. Il ne dit en revanche pas un mot du référendum annoncé pour dimanche par les séparatistes pro-russes dans l'est du pays.

Le plan, qui totalise seulement deux pages, préconise que "tous les actes de violence fassent rapidement l'objet d'enquêtes et de poursuites" et que l'OSCE soutienne de telles mesures. L'organisation propose les services d'une équipe de juristes qui pourrait être opérationnelle vers le 15 mai.

Amnistie pour les manifestants

Selon la feuille de route, une amnistie devrait être accordée aux "manifestants et à tous ceux qui quittent les bâtiments et autres lieux publics et rendent leurs armes, cela à l'exception des personnes reconnues coupables de crimes".

L'idée d'une amnistie figurait déjà dans l'accord de Genève, mais la proposition de l'OSCE semble plus concrète, dans la mesure où elle recommande l'"adoption immédiate" d'une telle loi par le Parlement ukrainien, "afin de rétablir la confiance".

Lire également: Les pro-Russes maintiennent leur référendum dans l'est de l'Ukraine

ats/mre

Publié Modifié

Kiev satisfait des propositions

A Kiev, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a souligné jeudi soir que la feuille de route présentait "des traits communs" avec les propositions de l'Ukraine.

"Ce que nous avons reçu, là, de la présidence suisse, a des traits communs avec les propositions que nous avons présentées", a dit le porte-parole du ministère, Evgueni Perebinis.

Il a souligné que la feuille de route ne demandait pas aux forces ukrainiennes d'interrompre les "opérations antiterroristes" engagées contre les séparatistes pro-russes dans l'est du pays.

L'UE rejette le referendum dans l'Est

Une porte-parole de Catherine Ashton, responsable de la politique étrangère de l'Europe, a expliqué que l'UE rejetterait tout référendum tenu dans l'est de l'Ukraine, car un tel scrutin "n'aurait pas de légitimité démocratique".

L'UE craint que ce vote, initié par des séparatistes pro-Russes, ne mène à une nouvelle escalade.

Burkhalter invité par la diplomatie européenne

Didier Burkhalter pourra présenter à Bruxelles sa "feuille de route" pour une désescalade en Ukraine.

Les chefs de la diplomatie des Vingt-Huit veulent s'informer de première main sur les propositions faites par le conseiller fédéral au nom de l'OSCE, ont indiqué jeudi des sources européennes.

Dider Burkhalter avait présenté mercredi au président russe Vladimir Poutine son plan visant à faire retomber la tension dans l'est de l'Ukraine.

Après Moscou, le président de la Confédération avait déjà fait un crochet par Bruxelles pour discuter de ce document avec le président du Conseil européen Hermann van Rompuy.