Modifié

Des milliers de manifestants à Berne pour une Suisse ouverte

Des milliers de personnes ont manifesté à Berne. [Peter Schneider - EPA/Keystone]
Débat entre Blaise Matthey, directeur adjoint de la Fédération des entreprises romandes, et Vania Alleva, co-présidente du syndicat Unia / Forum / 10 min. / le 1 mars 2014
Quelque 10'000 personnes ont manifesté samedi à Berne pour une Suisse ouverte et solidaire, en réaction au "oui" à l'initiative anti-immigration le 9 février.

Quelque 10'000 personnes -12'000 selon les organisateurs- ont manifesté samedi sur la Place fédérale à Berne en faveur d'une Suisse ouverte et solidaire.

Trois semaines après le "oui" à l'initiative contre l'immigration, plusieurs orateurs ont mis en garde avec insistance contre les conséquences d'un isolement du pays. Cette manifestation nationale a été mise sur pied par près de 60 partis, syndicats et organisations, dont plusieurs associations d'étrangers.

Conséquences négatives

Les conséquences de l'initiative seront ressenties aussi bien par les Suisses que par les étrangers, ont averti plusieurs orateurs. Les droits des quelque 1,8 million de personnes dépourvues du passeport à croix blanche risquent de se dégrader sérieusement.

Les organisateurs veulent surtout empêcher par tous les moyens la réintroduction du statut "indigne" de saisonnier.

Un risque pour les jeunes

D'autres participants ont aussi relevé qu'avec le "oui" à l'initiative, les jeunes risquaient de payer les pots cassés. Les apprentis, les étudiants et les écoliers doivent pouvoir continuer à être mobiles (hors de la frontière suisse).

La communauté académique en Suisse doit rester une partie du paysage européen de la formation et de la recherche.

Lire aussi: L'économie discute avec Johann Schneider-Ammann de l'après-9 février

ats/jgal

Publié Modifié

L'initiative Ecopop dans le collimateur

Lors du rassemblement sur la Place fédérale, les participants ont aussi lancé un appel contre l'initiative Ecopop, qui est "encore plus radicale". Ce texte demande une limitation stricte de l'immigration. La date de la votation n'a pas encore été fixée.

En prélude à la manifestation nationale, quelque 300 personnes ont manifesté contre le racisme. Le défilé dans le centre-ville était emmené par quelques personnes masquées. L'appel au rassemblement a été lancé sur Facebook.