Modifié le 16 février 2014 à 17:50

Les bilatérales soutenues par trois quarts de la population suisse

Les bilatérales Suisse-UE prennent du retard.
Le sondage, réalisé par l'Institut Isopublic, s'est déroulé du 12 au 14 février auprès de 1002 personnes de Suisse alémanique et de Suisse romande. [RTS]
Selon un sondage Isopublic, trois quarts des Suisses tiennent aux accords bilatéraux avec l'UE. De leur côté, les frontaliers sont inquiets des conséquences de la votation du 9 février.

Le peuple suisse tient aux accords bilatéraux avec l'Union européenne en dépit du "oui" à l'initiative contre l'immigration de masse, selon un sondage publié dimanche.

Selon l'enquête du "SonntagsBlick", 74% des personnes interrogées se prononcent contre une dénonciation des bilatérales par la Suisse, 19% sont pour et 7% n'ont pas d'avis.

Négociations avec Bruxelles

A la question de savoir si Christoph Blocher doit aller négocier à Bruxelles, 41% sont plutôt pour contre 54% d'avis plutôt négatifs. Quant à octroyer un deuxième siège du Conseil fédéral à l'UDC, volonté de son président Toni Brunner, 46% approuvent alors que 44% y sont opposés.

Dans l'hypothèse d'un deuxième siège UDC au gouvernement, 37,5% des personnes interrogées estiment que Johann Schneider-Ammann (PLR) devrait céder sa place, 19% pensent plutôt à Eveline Widmer-Schlumpf (PBD) et près de 12% à la conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga.

A lire aussi: UDC, PS et PLR s'expriment sur la stratégie suisse envers l'Europe

agences/rber

Publié le 16 février 2014 à 11:04 - Modifié le 16 février 2014 à 17:50

Les frontaliers sont inquiets

Jean-François Besson, secrétaire général du Groupement transfrontalier européen qui représente des travailleurs vivant en France - dont des ressortissants suisses - et actifs en Suisse, évoque des craintes de deux types: "D'une part, évidemment, que le nombre de frontaliers soit limité à l'avenir. D'autre part, l'inconnu concernant des problèmes concrets du quotidien, comme par exemple l'indemnisation en cas de chômage".