Modifié

Johann Schneider-Ammann craint que la Suisse perde en attractivité

Johann Schneider-Ammann. [Marcel Bieri - Keystone]
Johann Schneider-Ammann. [Marcel Bieri - Keystone]
Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann estime jeudi qu'une solution pragmatique au vote de dimanche sera trouvée. Il exprime néanmoins sa crainte que la Suisse perde de son attractivité.

Le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann est convaincu que la Suisse pourra trouver une solution pragmatique à la mise en oeuvre de l'initiative de l'UDC sur l'immigration. Il craint toutefois que le pays perde en attractivité pour les entreprises étrangères.

Les sociétés ont besoin d'un environnement stable, a déclaré jeudi Johann Schneider-Ammann sur le site Internet de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Avec l'incertitude actuelle, les entreprises vont se montrer plus prudentes, estime-t-il.

"Cela aura des répercussions sur l'emploi"

"Si cette situation se prolonge, le moteur économique pourrait devenir plus faible. Cela aura des répercussions sur l'emploi, sans que je puisse en donner un nombre précis", a déclaré le conseiller fédéral PLR.

Johann Schneider-Ammann estime que la balle se trouve désormais dans le camp suisse. "Nous cherchons une solution avec des contingents suffisamment ouverte et flexible, pour qu'elle soit acceptée par l'Union européenne". Il part du principe que Bruxelles soit disposé à en discuter.

"Le souverain a décidé; maintenant, des solutions pragmatiques sont nécessaires. Je suis convaincu que nous allons les trouver", ajoute le chef du Département fédéral de l'économie.

ats/gchi

Publié Modifié