Modifié

Dans la presse internationale, l'outsider Wawrinka crée la surprise

Stan, ses raquettes et son trophée occupent les colonnes de la presse mondiale. [Keystone]
Stan, ses raquettes et son trophée occupent les colonnes de la presse mondiale. [Keystone]
A 28 ans, le Vaudois Stanislas Wawrinka était le gagnant que l'on n'attendait pas dimanche à l'Open d'Australie. Sa victoire face à un Rafael Nadal blessé a surpris le monde entier.

Après 12 ans de carrière sur le cricuit ATP, Stanislas Wawrinka a remporté sa première victoire en Grand Chelem ainsi que sa première victoire contre le numéro un mondial Rafael Nadal. Pour Eurosport.fr, "il n'est jamais trop tard pour devenir un champion". (lire Open d'Australie).

Sur internet, la presse internationale salue le triomphe de l'outsider suisse, loin d'être le favori de cette finale australienne, à l'image du New York Times, qui évoque notamment les spectateurs regardant ce match "avec incrédulité".

Une victoire "surprise" aussi dans les colonnes du quotidien allemand Die Welt, qui la qualifie de "finale qu'on avait imaginé autrement" et qui parle aussi de "drame" pour Rafael Nadal.

Un adversaire affaibli

"Wawrinka bat un Nadal blessé en finale", titre pour sa part Le Monde, revenant longuement sur la blessure au dos de l'Espagnol. Un match "à l'issue dramatique", poursuit le journal. La Gazzetta dello Sport insiste aussi sur la détresse du numéro un mondial durant cette rencontre.

C'est aussi la mauvaise forme de Rafael Nadal qui accapare les colonnes d'El Mundo. "Wawrinka surmonte l'ombre de Nadal", titre le journal espagnol, qui rappelle tout de même l'"aura indestructible" de son numéro un mondial même affaibli.

Wawrinka "enfin décomplexé"

Si son adversaire était diminué, le Vaudois a néanmoins réussi à ne pas perdre ses nerfs, souligne Libération et "il l'a fait" alors qu'il n'avait jamais pris un set à l'Espagnol, tonne le Spiegel. Et qui plus est en battant tant Djokovic que Nadal, une première mise en évidence par USA Today.

L'Equipe insiste elle sur la progression "linéaire et discrète" de Stan Wawrinka, "enfin décomplexé", alors que The Australian juge que le Suisse est devenu un grand homme à Melbourne.

Lire aussi les réactions sur Twitter: Des réactions tous azimuts au triomphe de Stan Wawrinka

Mélanie Ohayon/boi/dk

Publié Modifié