Modifié le 04 janvier 2014 à 17:21

Depuis le 1er janvier, la Suisse compte 56 communes de moins

Charmey, Val-de-Charmey
Dans le canton de Fribourg, Cerniat et Charmey ont fusionné pour donner naissance à la commune de Val-de-Charmey. [ - ]
En 2013, la Suisse a vu son nombre de communes fondre de 56 unités, pour s'établir à 2352 au 1er janvier 2014. Les fusions ont donné naissance à quatre nouvelles entités romandes.

Depuis le 1er janvier 2014, la Suisse compte 56 communes de moins. En 2013, les processus de fusions communales ont fait passer le nombre de communes de 2408 (chiffre au 1er janvier 2013) à 2352 (chiffre au 1er janvier 2014), selon l'Office fédéral de la statistique.

Il s'agit d'une tendance de fond, puisque depuis l'an 2000, ce sont 547 entités qui ont été rayées du territoire helvétique. La fusion la plus emblématique a eu lieu il y a trois ans en Suisse centrale, dans le canton de Glaris. Dans ce cas, 25 communes se sont rapprochées pour donner naissance à 3 grosses communes: Glaris Nord, Glaris et Glaris Sud.

Fribourg, Valais et Jura bernois

En Suisse romande, l'année 2013 a été marquée par la création de quatre nouvelles communes. Dans le canton de Fribourg, Cerniat et Charmey ont fusionné pour donner naissance à Val-de-Charmey.

En Valais, Betten et Martisberg, dans le haut du canton, se sont transformées en Bettmeralp.

Et pour finir, le Jura bernois compte deux nouvelles entités: la commune de Plateau de Diesse, qui est issue du rapprochement de Diesse, Lamboing et Prêles, et celle de Sauge, qui provient de la fusion de Plagne et Vauffelin.

- La carte des mutations de communes en 2013 -

La carte de l'OFS des mutations de communes réalisées en 2013.
La carte de l'OFS des mutations de communes réalisées en 2013. [ - OFS – Service des nomenclatures spatiales, section GEWO]

SRF/Ralph Berger

Publié le 04 janvier 2014 à 16:54 - Modifié le 04 janvier 2014 à 17:21