Publié

Victoire pour la famille d'une victime de l'amiante chez Eternit

Le procès Eternit  s'était ouvert en décembre 2009 à Turin. [DAMIEN MEYER - AFP]
L'espoir renaît pour les victimes de l'amiante en Suisse / Le 12h30 / 1 min. / le 1 janvier 2014
Le Tribunal fédéral a accepté la plainte de la famille d'un homme décédé des suites d'une exposition à l'amiante après avoir travaillé chez Eternit. La famille touchera des réparations.

C'est un petit espoir qui s'ouvre pour les victimes suisses de l'amiante. Le Tribunal Fédéral (TF) a accepté lundi la plainte de la famille d'un homme décédé des suites d'une exposition à l'amiante.

Adolescent, ce Glaronnais avait travaillé 5 semaines chez Eternit. Il en est mort 35 ans plus tard. Les juges fédéraux estiment que les responsables d'alors se sont rendus coupables d'homicide par négligence.

Vers d'autres jugements semblables

Pour le Tribunal fédéral, les dangers de l'éternit étaient connus par la branche dès le début des années 1970. Raison pour laquelle le TF accorde des réparations aux descendants du défunt, en vertu de la loi sur l'aide aux victimes.

Même si les juges soulignent bien que leur décision concerne uniquement le cas de cet écolier, elle pourrait avoir une influence sur le sort d'autres victimes. Selon des estimations, jusqu'en 2011, 1600 personnes sont mortes en Suisse d'un cancer provoqué par l'amiante.

Alain Arnaud/vkiss

Publié