Modifié le 29 décembre 2013 à 10:36

Les Suisses rejetteraient l'initiative UDC contre l'immigration de masse

L'initiative de l'UDC fait courir de grands risques à la voie bilatérale, a averti economiesuisse.
L'initiative UDC prévoit notamment de réintroduire des contingents pour les travailleurs européens. [Dominic Favre - Keystone]
Selon un premier sondage publié dimanche, plus de 50% des Suisses voteront "non" le 9 février à l'initiative UDC "Contre l'immigration de masse". Les indécis, surtout romands, sont toutefois nombreux.

Les Suisses semblent tenir à la libre circulation. L'initiative de l'UDC "Contre l'immigration de masse", en votation le 9 février, ne récolte que 36% d'avis favorables, contre 53,5% de "non", selon un premier sondage publié dimanche dans la presse. Le texte d'Ecopop contre la surpopulation obtient un résultat comparable (voir ci-contre).

Dans le détail, 35,2% des citoyens répondent "non" et 18,3% "plutôt non" à la proposition de l'UDC de réintroduire des contingents pour les travailleurs de l'Union européenne, d'après le sondage réalisé par Isopublic pour Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung.

Les Romands indécis

Dans le camp des sympathisants, 21,6% disent "oui" et 14,4,% "plutôt oui".

La part des personnes indécises s'élève à 10,5%. Elle est nettement plus élevée en Suisse romande (20,3%) qu'en Suisse alémanique (7,1%).

Les Romands acceptent l'initiative à 28,3%, contre 51,4% de rejet, alors que les Alémaniques sont 38,7% à la soutenir contre 54,2% qui la rejettent.

ats/gchi

Publié le 29 décembre 2013 à 08:44 - Modifié le 29 décembre 2013 à 10:36

Même tendance pour le texte d'Ecopop

Selon le même sondage, l'initiative de l'organisation Ecopop "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles" obtient un verdict comparable au texte de l'UDC: 46,2% de refus contre 33,4% d'approbation.

Le pourcentage d'indécis (20,4%) est logiquement beaucoup plus élevé que pour l'initiative de l'UDC, car la votation ne devrait avoir lieu qu'en 2015.