Modifié

L'UDC lance sa campagne contre l'immigration de masse en solitaire

Les UDC Guy Parmelin, Christoph Blocher et Adrian Amstutz avec l'indépendant Thomas Minder lors de la conférence de presse. [Peter Schneider - Keystone]
Les UDC Guy Parmelin, Christoph Blocher et Adrian Amstutz avec l'indépendant Thomas Minder lors de la conférence de presse. [Peter Schneider - Keystone]
La campagne de l'UDC contre l'immigration de masse a été lancée jeudi. Le parti est pratiquement seul pour défendre son initiative en votation le 9 février.

Contre l'avis des milieux économiques et du Conseil fédéral, l'UDC estime que son initiative contre l'immigration de masse soumise au peuple le 9 février servira toute la population. Et elle n'isolera pas le pays, a assuré jeudi le parti en lançant sa campagne à Berne.

L'UDC, qui a reçu le soutien de l'indépendant Thomas Minder, se bat quasi seule pour limiter la libre circulation des personnes avec l'UE. Le texte veut réintroduire des plafonds annuels à l'immigration et des contingents pour les autorisations de séjour en Suisse. Ces limites s'appliqueraient aussi aux frontaliers et aux requérants d'asile.

"Immigration démesurée"

Pour le comité, il faut mettre un terme à l'immigration démesurée. Au lieu d'accueillir 8000 Européens par an, la Suisse en compte 80'000 de plus chaque année.

Les contingents sont une solution parfaite: ils permettent aux entreprises suisses de recruter le personnel dont elles ont besoin et de le renvoyer dans son pays ensuite. L'initiative ne signifierait pas la fin de l'immigration européenne, ont insisté les orateurs.

ats/cab

Publié Modifié