Modifié

Lancement de la campagne pour l'initiative UDC sur l'immigration

Le président de l'UDC Toni Brunner (à gauche) et le conseiller fédéral Ueli Maurer. [Peter Schneider - Keystone]
Le président de l'UDC Toni Brunner (à gauche) et le conseiller fédéral Ueli Maurer. [Peter Schneider - Keystone]
L'UDC a lancé samedi, lors d'une assemblée extraordinaire à Reiden (LU), la campagne pour son initiative contre l'immigration dite "de masse", en votation le 9 février prochain.

Réunie samedi à Reiden, dans le canton de Lucerne, l'UDC a lancé officiellement sa campagne en vue de la votation sur son initiative populaire sur l'immigration, soumise au peuple le 9 février. L'ordre du jour ne comporte que ce sujet.

A 11 semaines de la votation, "les élites politiques et économiques perdent toujours plus le sens des réalités", selon Toni Brunner, président de l'UDC. "Il va de soi que notre pays a besoin de main-d'oeuvre et il y a bien sûr des aspects positifs à l'immigration, mais les aspects négatifs pour le pays et les citoyens sont systématiquement balayés sous le tapis".

Contrôle indépendant

L'initiative a pour objectif de redonner à la Suisse la possibilité de contrôler elle-même l'immigration. C'est "une évidence pour un pays souverain" de pouvoir décider qui vient chez nous et combien de temps une personne peut y rester, estime Toni Brunner.

L'initiative ne demande pas de cesser toute immigration ou de dénoncer les accords bilatéraux avec l'Union européenne. Elle demande par contre au Conseil fédéral de renégocier avec l'UE l'accord sur la libre circulation des personnes, a souligné le président de l'UDC.

Lire également: La gauche lance l'offensive contre l'initiative anti-immigration de l'UDC

ats/hend/vkiss

Publié Modifié