Modifié le 12 novembre 2013 à 14:51

La Suisse est concernée par l'affaire des tableaux volés de Munich

Parmi les oeuvres saisies figurent des tableaux du Valaisan Edmond Bille.
La Suisse, plaque tournante du trafic d'art Le Journal du matin / 3 min. / le 12 novembre 2013
Les oeuvres d'art volées par les Nazis et retrouvées à Munich ont failli être écoulées auprès d'un galeriste bernois et les douaniers suisses ont permis l'arrestation de Cornelius Gurlitt.

La Suisse est au coeur de l'affaire des 1500 tableaux volés par les Nazis retrouvés dans un appartement à Munich début novembre.

C'est après un contrôle douanier entre Zurich et Munich que l'arrestation de Cornelius Gurlitt, octogénaire fils d'un marchand d'art chargé sous le régime nazi de revendre des toiles spoliées aux juifs, a été conduite.

Galeriste bernois

Les toiles de Chagall, Matisse, Picasso, Courbet, valent, selon les premières estimations, plus d'un milliard de francs. Et Cornelius Gurlitt est soupçonné d'avoir cherché à les écouler auprès d'un galeriste bernois, a appris la RTS. 

Frédéric Mamaïs/lgr

Publié le 12 novembre 2013 à 09:19 - Modifié le 12 novembre 2013 à 14:51