Modifié le 04 novembre 2013 à 12:25

La Suisse romande compterait 20% de mères au foyer

Père et mère divorcés ou non mariés auront l'autorité parentale conjointe.
En Suisse, il y a 21% de mères au foyer en centre urbain contre 26% en milieu rural. [Keystone]
Un sondage paru dans la SonntagsZeitung indique que plus un mari a une position professionnelle élevée, plus sa femme a tendance à endosser le rôle de mère au foyer.

C'est en Suisse italienne qu'il y a le plus de mères au foyer, avec 37%. Elles sont 25% en Suisse alémanique et 20% en Suisse romande. Ville ou campagne, la différence n'est pas significative: il y a 21% de mères au foyer en centre urbain contre 26% en milieu rural. C'est l'analyse faite par le politologue Michael Hermann, se basant sur le relevé structurel fédéral de 2011 et publiée par la SonntagsZeitung.

La position professionnelle du mari semble jouer un rôle important dans le choix du modèle familial. Quarante pourcents des femmes de chefs d'entreprise n'ont pas d'activité professionnelle.

Effet sur les votations

Les femmes de cadres simples sont 27% à rester à la maison. La proportion descend à 23% si le mari n'occupe pas de fonction dirigeante.

Ces proportions pourraient se refléter lors de la votation sur l'initiative sur les familles de l'UDC le 24 novembre. En effet, la situation sociale des votants avait joué un grand rôle lors du scrutin de mars sur l'article constitutionnel sur la famille.

ats/rber

Publié le 03 novembre 2013 à 15:01 - Modifié le 04 novembre 2013 à 12:25