Modifié

Sondage favorable à l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse"

Une contre-offensive à l'immigration de masse de l'UDC?   [Salvatore Di Nolfi/Keystone]
Une contre-offensive à l'immigration de masse de l'UDC? [Salvatore Di Nolfi/Keystone]
L'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" serait soutenue par un peu plus de 50% des Suisses, selon un sondage publié jeudi, à plus de 3 mois de la votation.

Une courte majorité de Suisses se dit en faveur de l'initiative populaire de l'UDC "contre l'immigration de masse" soumise à votation le 9 février. C'est ce que révèle un sondage Internet réalisé par l'institut Isopublic.

Si le vote avait lieu ce dimanche, le texte de l'UDC récolterait les faveurs de 52% des votants, tandis que 40% se disent contre. La marge d'erreur est toutefois de +/-4,2% et l'institut n'a interrogé que des personnes qui avaient auparavant annoncé leur intention de participer au scrutin. De plus, la votation se tenant dans un peu plus de trois mois, les opinions sont encore peu formées.

L'initiative de l'UDC vise à réintroduire des plafonds annuels à l'immigration ainsi que des contingents pour les autorisations de séjour, pour que les Suisses aient la priorité sur le marché du travail. Ces limites s'appliqueraient aussi aux frontaliers et aux requérants d'asile.

Le Conseil fédéral et le Parlement ont clairement rejeté le texte.

ats/cab

Publié Modifié

Mauvaise image de l'immigration

Les résultats de l'enquête montrent que la population tient davantage compte des conséquences négatives de l'immigration.

Les craintes se concentrent essentiellement sur une hausse des coûts des prestations sociales, une pénurie de logements, une hausse de la criminalité et une xénophobie croissante.

Le premier point positif n'apparaît qu'en cinquième position: l'immigration permet de soulager le manque de personnel dans le domaine des soins et de la santé.

Parmi les personnes interrogées, 55% trouvent que la Suisse compte trop d'immigrants, tandis qu'une sur trois pense que leur nombre est correct.

Le mécontentement se manifeste aussi à l'égard de la politique migratoire actuelle: quelque 46% des sondés la jugent trop libérale, et 34% pensent qu'elle est appropriée. Seule une personne sur dix la considère comme trop restrictive.

Plus de 1200 personnes interrogées

Le sondage a été réalisé sur Internet auprès de 1203 personnes de Suisse romande et alémanique. Elle a été menée entre le 3 et le 9 septembre par l'institut Isopublic sur demande du journal évangélique "reformiert".

La marge d'erreur pour l'ensemble de l'enquête est de +/-2,9%.

Les derniers chiffres de l'immigration

La Suisse comptait 634'186 citoyens étrangers, soit 6222 de plus que l'année précédente, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral des migrations (ODM).

Le nombre total d'étrangers en Suisse a augmenté de 3,3% sur un an. A fin août, l'ODM en dénombrait 1,865 million, soit 23,2% de la population résidant sur sol helvétique.

Les ressortissants de l'Union européenne (UE) et de l'Association européenne de libre-échange (AELE) représentent ainsi 66% de la population étrangère résidant en Suisse.

Le nombre d'Européens résidant en Suisse a augmenté de 4,6% sur un an pour s'établir à 1,231 million à fin août 2013.