Modifié le 18 octobre 2013 à 22:39

Indécis sur l'initiative 1:12, les Suisses diraient oui à la vignette à 100 francs

Les Suisses se prononceront le 24 novembre.
Les Suisses se prononceront le 24 novembre. [ - ]
Au coude à coude sur l'initiative 1:12 des Jeunes socialistes, les Suisses se déclarent en faveur de la hausse du prix de la vignette et appuient clairement l'initiative de l'UDC pour les familles, selon le premier sondage SSR publié vendredi.

Parité sur l'initiative 1:12

A un peu plus d'un mois des votations fédérales du 24 novembre, les Suisses sont divisés sur l'initiative 1:12 des Jeunes socialistes. Partisans et opposants à ce texte qui veut réguler les écarts salariaux dans les entreprises obtiennent le même score de 44%, selon le premier sondage de gfs.bern publié vendredi pour le compte de la SSR.

Le clivage gauche-droite est très marqué. A gauche, 80% des Verts et 76% des socialistes se disent en faveur du projet, alors qu'à droite, la majorité des sympathisants du PLR (71%), de l'UDC (62%) et du PDC (55%) glisseraient un non dans l'urne. Quant aux divergences entre régions linguistiques, l'initiative serait acceptée en Suisse romande (50% pour et 31% contre) et au Tessin (55/28) mais refusée en Suisse allemande (41/47).

Le sondage révèle aussi de fortes différences en fonction des revenus des ménages. Ceux qui gagnent plus de 11'000 francs par mois y sont opposés à 56%. A l'inverse, les ménages qui touchent entre 3000 et 5000 francs soutiennent le texte à 54%.

Avec encore 12% d'indécis et la tendance générale des initiatives populaires à perdre des voix lors de la campagne, l'institut gsf.bern prédit toutefois un refus le 24 novembre.

Vers un oui à la vignette à 100 francs

Une majorité des Suisses (53%) se déclarent favorables ou plutôt favorables à l'augmentation du prix de la vignette autoroutière de 40 à 100 francs, contre 41% d'avis défavorables et 6% d'indécis.

Les personnes qui ne possèdent pas de voiture soutiennent même à 69% le texte. Dans les ménages qui détiennent une voiture, les sondés sont à 54% favorables au projet qui doit permettre d'assurer l'exploitation et l'entretien du réseau routier, alors qu'ils ne sont plus que 46% à l'appuyer dans les ménages à deux voitures ou plus (49% de non).

Sans polarisation gauche-droite très prononcée, la vignette à 100 francs est vue d'un meilleur oeil en Suisse allemande (55% de oui et 41% de non) qu'en Suisse romande (48/40) et qu'au Tessin (47/43).

Selon gfs.bern, le référendum a de grandes chances d'échouer, sauf si les sections cantonales des partis bourgeois s'opposent au projet du Conseil fédéral, ce qui rendrait son approbation incertaine.

La droite soutient l'initiative pour les familles

L'initiative populaire de l'UDC "pour les familles" démarre fort avec 64% d'opinions favorables, contre seulement 25% d'avis défavorables et 11% d'indécis. Le texte vise à accorder une déduction fiscale aux parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants à la maison.

Le sondage montre que ce sont surtout les sympathisants des partis bourgeois qui soutiennent le projet, l'UDC (83%) et le PDC (59%) en tête, mais il séduit aussi la gauche, encore très indécise. Contrairement au Parlement, l'initiative reçoit un appui dans les rangs des Verts (43% pour et 41% contre) et du PS (44/45).

L'initiative rencontre surtout un écho favorable chez les femmes, les familles nombreuses et les personnes habitant la campagne.

Malgré cette belle avance, l'institut gfs.bern s'attend à ce que les partisans du non gagnent du terrain au cours de la campagne et précise que les deux issues restent possibles.

Valentin Tombez

Publié le 18 octobre 2013 à 16:59 - Modifié le 18 octobre 2013 à 22:39

1200 personnes interrogées

L'institut de recherche gfs.bern a réalisé ce sondage pour les médias SRG SSR.

Un échantillon représentatif de 1215 électeurs a été interrogé à travers la Suisse entre le 7 et le 12 octobre.

La marge d'erreur s'élève à plus ou moins 2.9%.