Modifié

Les ventes d'alcool aux mineurs baissent légèrement en Suisse

Contraiement aux bars ou aux manifestations, les magasins parviennent à limiter les ventes d'alcool aux mineurs. [Nigel Treblin/ddp/dpad - Keystone]
Contraiement aux bars ou aux manifestations, les magasins parviennent à limiter les ventes d'alcool aux mineurs. [Nigel Treblin/ddp/dpad - Keystone]
Des milliers d'achats tests réalisés en Suisse montrent une baisse de la vente illégale d'alcool aux mineurs en 2012. Alors que le Tessin se révèle bon élève, la Suisse romande est lanterne rouge.

Les ventes interdites d'alcool aux mineurs baissent, si l'on en croit les achats tests menés l'an dernier. Le bilan n'est toutefois pas toujours rose. Les fêtes, les bars et les manifestations sportives affichent un taux plus élevé en 2012 qu'en 2011. Et la Suisse romande fait pâle figure.

Pas moins de 6000 achats tests ont été effectués en 2012 dans tous les cantons, sauf le Jura. Dans 1700 cas, de l'alcool a été vendu illégalement à des moins de 16 ans (bière et vin) ou de moins de 18 ans (spiritueux).

Le Tessin en tête

Ce taux de 28,8% est en deçà de tous les résultats affichés depuis l'an 2000 (moyenne de 31,1%). Il était encore de 83,5% en 2000. Le Tessin affiche le pourcentage le plus prometteur (17,7%), suivi de la Suisse alémanique (27,8%) et de la Suisse romande (39%), selon les chiffres publiés jeudi par la Régie fédérale des alcools.

Sans surprise, les ventes illégales ont davantage lieu après 19h00 (33,4%) qu'en journée (21,9%).

ats/moha

Publié Modifié