Publié

Un agronome suisse reçoit le Prix Nobel alternatif

L'agronome suisse Hans Rudolf Herren tente de vaincre la faim dans le monde (presseportal). [presseportal]
L'agronome suisse Hans Rudolf Herren tente de vaincre la faim dans le monde (presseportal). [presseportal]
Le combat de l'agronome suisse Hans Rudolf Herren contre la pauvreté et la faim dans le monde est récompensé au niveau international. Le chercheur a reçu le Prix Nobel alternatif jeudi à Stockholm.

Le chercheur suisse en agronomie Hans Rudolf Herren a reçu jeudi le Prix Nobel alternatif pour son combat contre la pauvreté et la faim. Président de la Fondation Biovision, il est le premier Suisse à recevoir cette distinction décernée depuis 1980.

Déjà lauréat du Prix mondial de l'alimentation en 1995, le Valaisan a été couronné par le jury de la Fondation Right Livelihood Award pour "son expertise et son action pionnière en faveur d'une alimentation mondiale durable".

Nourrir 9 milliards de personnes

Hans Rudolf Herren, qui reçoit 70'000 francs, voit en cet honneur "une récompense décisive envers son projet, où 9 milliards de personnes mangent à leur faim".

"Pour y parvenir, on ne peut pas dépasser les limites de la planète. Cela n'est possible qu'en investissant dans les structures paysannes et les petites exploitations familiales avec des méthodes efficaces de culture écologique. Et en sortant du paradigme de l'agriculture industrielle, qui surexploite les ressources mondiales et détruit la biodiversité", a déclaré Hans Rudolf Herren.

ats/boi

Publié

Trois autres lauréats

Le Nobel alternatif honore cette année trois autres personnes d'un prix de 70'000 francs.

L'Américain Paul Walker obtient la récompense en tant que pionnier dans l'élimination des armes chimiques.

Pressenti depuis plusieurs années pour le Nobel de la paix, le médecin congolais Denis Mukwege est lui distingué pour son soutien aux femmes violées.

Une quatrième récompense est attribuée à l'avocate palestinienne des droits humains Radschi Surani.

Un prix créé en 1980

Le prix Right Livelihood a été créé en 1980 par le Germano-Suédois Jakob von Uexkull, qui a été parlementaire européen pour les Verts, après le refus de la fondation Nobel de créer des prix pour l'Environnement et le Développement.

Pour cette raison, la fondation qui le décerne revendique l'étiquette de "prix Nobel alternatif".