Modifié le 16 septembre 2013 à 09:59

Mandat d'arrêt européen lancé contre le meurtrier présumé en fuite

Fabrice A., le meurtrier présumé de la sociothérapeute Adeline, tuée lors d’une sortie accompagnée, sera détenu dans le canton de Vaud.
Un mandat d'arrêt européen a été lancé contre le meurtrier présumé 19h30 / 1 min. / le 14 septembre 2013
Un mandat d'arrêt européen a été lancé samedi à l'encontre du violeur récidiviste soupçonné du meurtre de sa thérapeute à Genève. La trace de Fabrice A. a été perdue en Allemagne, non loin de Bâle.

Fabrice A., suspecté du meurtre de sa sociothérapeute de 34 ans qui l'accompagnait à une sortie éducative, est désormais visé par un mandat d'arrêt européen émis à la demande du Ministère public genevois. Le violeur récidiviste était toujours en fuite samedi.

Vendredi, des recherches étaient menées dans la région de Bâle où un chien policier a flairé sa piste. Le détenu en fuite se serait trouvé à Weil am Rhein. A l'issue d'une Vaine opération policière pour retrouver le fugitif près de Bâle, la trace du détenu en fuite a été perdue à la gare de Weil am Rhein, du côté allemand de la frontière.

Fouilles vaines

La localisation d'un téléphone portable a mené les enquêteurs jusqu'à un ancien bâtiment douanier, qu'ils ont encerclé sur le coup de 13 heures. Un restaurant et un salon de jeu ont été fouillés, en vain. Une soixantaine de policiers, dont des renforts suisses, ont participé à l'opération. Les forces de l'ordre, qui n'ont samedi plus aucune trace de Fabrice A., partent de l'idée qu'il a quitté la région.

Le porte-parole du Ministère public genevois se refuse par ailleurs à commenter toutes les informations données dans les médias. Certains parlent notamment de l'achat d'un couteau pour curer les sabots des chevaux, alors qu'il se rendait au manège pour un traitement de psychomotricité avec des chevaux en compagnie de l'éducatrice.

Lire aussi: Le violeur en fuite est une "bombe prête à exploser", selon une experte et La Pâquerette est "un modèle" de réinsertion, selon un expert

cab avec ats

Publié le 14 septembre 2013 à 12:29 - Modifié le 16 septembre 2013 à 09:59

Violeur récidiviste

Le détenu en fuite est un violeur récidiviste âgé de 39 ans. Ce Franco-Suisse a été condamné une première fois en 2001 à Genève à 5 ans de prison. Durant sa liberté provisoire, il avait sévi en France où il a été condamné à 15 ans de prison.

Le détenu avait demandé son transfert en Suisse. Il était d'abord incarcéré aux Etablissements de la plaine de l'Orbe (VD). L'homme avait ensuite intégré l'unité de La Pâquerette à Champ-Dollon en août 2008, a indiqué vendredi Sandra Favre de Oliveira, directrice générale de l'Office pénitentiaire. Il aurait pu bénéficier d'une liberté conditionnelle en janvier 2015.

L'homme suivait des séances d'équithérapie, a précisé Bertrand Levrat, directeur général des Hôpitaux universitaires de Genève. Ces séances qui coûtent 130 francs étaient prises en charge par une fondation. Le surcoût était assuré par le détenu.

Les lieux où la police a perdu la trace