Modifié le 02 septembre 2013 à 16:04

Les syndicats réclament des hausses salariales de 1,5 à 2%

Trois Suisses sur quatre seraient favorables au plafonnement des salaires élevés.
Les femmes gagnent pour un même travail en moyenne 677 francs de moins par mois que les hommes. [Schlierner / Fotolia]
L'Union syndicale suisse (USS) a plaidé lundi pour des hausses de salaires visant en particulier les bas et moyens revenus ainsi que les femmes.

L'Union syndicale suisse (USS) demande des hausses des salaires réels de 1,5 à 2% pour 2014, un relèvement des salaires minimums de 100 francs ainsi qu'une augmentation ciblée des rémunérations des femmes.

"Le bilan de ces dix dernières années en matière de salaire montre que les hauts et les très hauts revenus ont augmenté dans une mesure disproportionnée", a relevé Paul Rechsteiner, président de l'USS devant des journalistes réunis lundi à Berne.

Hausses en montants fixes

Pour 2014, le syndicat estime donc que les bas et moyens revenus ont besoin de se rattraper et que les hausses de salaires en montants fixes sont "la meilleure recette" pour ce faire.

De plus, la productivité du travail a augmenté ces derniers temps d'au moins 1% par année. Si la répartition entre capital et travail reste inchangée, les salaires réels doivent être augmentés annuellement d'au moins 1%", a renchéri Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l'USS.

ats/ptur

Publié le 02 septembre 2013 à 14:57 - Modifié le 02 septembre 2013 à 16:04

Bilan des revendications salariales précédentes

Interrogé sur les résultats des revendications salariales des dernières années, Paul Rechsteiner a reconnu que les hausses n'avaient pas été aussi substantielles que souhaitées mais qu'en moyenne, les employés avaient obtenu une amélioration de 1 à 1,5% de leurs salaires réels.