Modifié le 23 août 2013 à 11:11

L'Union suisse des étudiants persiste à vouloir uniformiser les bourses

L'entrée du bâtiment Anthropole sur le campus de l' Université de Lausanne.
Comment harmoniser les bourses d'étude entre les cantons? InterCités / 9 min. / le 23 août 2013
L'Union des étudiants de Suisse (UNES) ne veut plus de disparités entre les cantons en matière de bourses d'études. Insatisfaite de solutions proposées par le Conseil fédéral, elle maintient son initiative.

A l'approche de la rentrée universitaire, fixée au 16 novembre, l'Union des étudiants de Suisse (UNES) souhaite une harmonisation des critères d'octroi des bourses, plus que des montants, et le contre-projet du Conseil fédéral à son initiative ne la convainc pas.

Actuellement, chaque canton a sa propre loi, l'attribution d'une bourse dépendant parfois du domicile, parfois du revenu des parents, par exemple. L'initiative ne concerne que les études supérieures, HES et universités. Et l'idée est que la Confédération reprenne cette tâche, actuellement gérée par les cantons.

Un concordat intercantonal partiel

Problème: l'initiative de l'UNES se heurte à un contre-projet du Conseil fédéral et à un concordat intercantonal. Le gouvernement ne veut pas empiéter sur les compétences des cantons en matière de bourses, et calcule que l'application de l'initiative requerrait 500 millions de plus par an à la Confédération.

Le Conseil fédéral présente un contre-projet. Il appuie un récent concordat intercantonal, entré en vigueur en mars dernier. Ce concordat précise qui a droit à une bourse et comment le montant est calculé. Treize cantons y ont actuellement adhéré, dont Genève, Jura et Neuchâtel.

Célestine Périssinotto/am

Publié le 23 août 2013 à 09:40 - Modifié le 23 août 2013 à 11:11