Modifié

Le taux de chômage en Suisse est remonté à 3% en juillet

Le taux de chômage est plus élevé dans les cantons latins que dans le reste du pays. [Andree-Noelle Pot - Keystone]
Le taux de chômage est plus élevé dans les cantons latins que dans le reste du pays. [Andree-Noelle Pot - Keystone]
Le taux de chômage en Suisse s'est élevé à 3% au mois de juillet contre 2,9% au mois de juin, avec plus de 128'000 personnes sans emploi.

Le chômage en Suisse est reparti à la hausse en juillet. Le nombre de chômeurs a augmenté de 2018 personnes par rapport au mois précédent à 128'516, faisant repasser le taux de chômage à 3% de la population active, contre 2,9% en juin. Tous les chiffres détaillés sur l'infographie ci-dessus.

Le chômage des jeunes, soit les 15-24 ans, s'est pour sa part accru de 13,3% pour toucher 17'631 personnes. L'effectif total des chômeurs affiche une croissance de 10,5%, ou de 12'222 au regard du mois de juillet de l'an dernier, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Le nombre des demandeurs d'emploi a de son côté progressé de 1592 à 181'398. La catégorie réunit, outre les chômeurs inscrits aux Offices régionaux de placement (ORP), les personnes bénéficiant d'une formation en situation de gains intermédiaires. Le nombre des places vacantes annoncées aux ORP a quant à lui reculé de 610 pour s'établir à 14'037.

ats/ptur

Publié Modifié

Evolution contrastée en Suisse romande

Le chômage a connu en juillet une évolution contrastée parmi les cantons romands. Le taux a ainsi augmenté de 0,2 point par rapport à juin dans le canton du Jura, à 3,7% de la population active, alors qu'il diminuait de 0,2 point en Valais, à 3,1%.

A Genève, qui affiche toujours le taux de chômage le plus élevé du pays, le coefficient est demeuré stable le mois dernier à 5,4%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Derrière, le canton de Neuchâtel a enregistré une augmentation de 0,1 point au regard de juin à 5,1%.

Fribourg a pour sa part subi une hausse de 0,1 point à 2,5%. Mais le canton présente toujours le taux de chômage le plus bas de Suisse romande. Le canton de Vaud a connu une évolution de la même ampleur (+0,1 point), mais à un coefficient de 4,8% de la population active. Quant au canton de Berne, son taux de chômage a reculé de 0,1 point à 2,2%.