Modifié

Les exportations d'armes sont en forte baisse en Suisse

La Suisse pays le plus transparent pour le commerce des armes.
La Suisse pays le plus transparent pour le commerce des armes.
Les ventes de matériel militaire ont diminué de moitié en Suisse durant les six premiers mois de l'année, notamment à cause d'un repli des exportations vers les Emirats arabes unis.

Les exportations de matériel de guerre suisse ont fortement reculé au premier semestre. Le produit total des ventes à l'étranger s'est monté à près de 195 millions de francs, contre 415 il y a un an, selon les statistiques de l'Administration fédérale des douanes publiées jeudi.

Cette baisse s'explique principalement par le recul des exportations à destination des Emirats arabes unis. Ce pays a acheté entre janvier et juin 2013 pour 1,5 million de francs de matériel de guerre, après en avoir acquis pour 132,2 millions sur la même période de 2012.

Baisses allemande, indienne et pakistanaise

Net recul aussi de côté du principal acheteurs d'armes helvétiques, l'Allemagne: la Suisse a vendu du matériel de guerre à ce pays à hauteur de 38,2 millions ces six premiers mois contre près de 148 millions l'an dernier.

Le marché indien est également à la baisse (328'500 francs contre 9,9 millions). Contrairement à 2012, le solde des six premiers mois n'affiche aucune vente au Pakistan.

ats/moha

Publié Modifié

L'Occident comme principal acheteur

Derrière l'Allemagne, on retrouve l'Italie (36,9 millions), les Etats-Unis (22,4 millions), l'Espagne (17,8 millions), le Royaume-Uni (15,7 millions) et la France (10,6 millions).

La Roumanie, qui s'était vu livrer pour 11 millions de matériel de guerre au premier semestre 2012 fait désormais figure de "parent pauvre" avec quelque 180'000 francs.

A l'inverse, les exportations vers Singapour ont augmenté d'environ 707'000 francs à plus de 5,6 millions. Et celles vers la Corée du Sud de 332'000 francs à 1,75 million.