Modifié le 18 juillet 2013 à 16:11

Manifestation des chauffeurs de cars postaux contre les inégalités

"Je ne suis pas un Car Postal", la manifestation des conducteurs contre les inégalités salariales.
"Je ne suis pas un Car Postal", la manifestation des conducteurs contre les inégalités salariales. [Claude Défago - ]
Les conducteurs des cars postaux ont protesté jeudi contre les inégalités salariales entre les employés de CarPostal SA et des entreprises sous-traitantes.

Près de 300 conductrices et conducteurs des entrepreneurs postaux privés (EP) ont suivi jeudi l'appel à la protestation du syndicat syndicom, selon ce dernier.

Une chemise bleue au lieu de jaune, des tracts dans les bus et des badges de Syndicom. Telles sont les actions entreprises jeudi par les conducteurs des cars postaux dans toute la Suisse. But de l'opération, rendre les inégalités visibles.

Différences salariales

"La Poste Suisse SA a confié l'exploitation de plusieurs lignes à des entrepreneurs postaux privés, mais refuse de soumettre l'ensemble du personnel de conduite à la convention collective de travail de CarPostal et de créer ainsi des conditions d'embauche uniformes pour toutes et tous. Les conducteurs et conductrices des sous-traitants sont donc moins bien lotis que leurs collègues à CarPostal SA", a expliqué Elisabeth Blasi, secrétaire régionale de Syndicom, sur les ondes de la RTS.

Alors que leur travail est identique, il y a des différences de salaire de plusieurs milliers de francs par année, moins d'allocations et des réglementations des pauses et des vacances différentes, explique Syndicom.

vkiss/ats

Publié le 18 juillet 2013 à 12:54 - Modifié le 18 juillet 2013 à 16:11

CarPostal SA s'oppose au mouvement

Selon Syndicom, CarPostal SA a demandé aux entreprises sous-traitantes les noms des chauffeurs qui rouleraient en bleu. Ceux-ci pourraient "s'exposer à des mesures disciplinaires", selon le syndicat.

La direction veut négocier plus tard

A la suite d'une première manifestation en mars dernier, la direction de CarPostal, par la voix de son porte-parole, avait indiqué qu'elle traiterait le thème lors des prochaines négociations CCT, mais les syndicats souhaiteraient accélérer la procédure.