Publié

Négociations en cours sur l'archivage des documents liés aux fonds en déshérence

La collaboration avec Wikimedia vise à mettre à disposition du grand public une partie de l'impressionnant fonds des Archives nationales. [Marcel Bieri - Keystone]
L'archivage de la mémoire des fonds en déshérence en discussion entre la Suisse et les Etats-Unis / Le 12h30 / 1 min. / le 13 juillet 2013
Selon la Neue Zürcher Zeitung, les Etats-Unis et la Suisse cherchent actuellement des solutions pour l'archivage des actes relatifs aux fonds en déshérence. La numérisation est l'une des pistes envisagées.

Quinze ans après l'accord sur les fonds en déshérence entre les banques suisses et les plaignants américains, la Suisse et les Etats-Unis recherchent une solution pour l'entreposage des actes historiques.

Le porte-parole de la FINMA Tobias Lux a confirmé samedi que des négociations étaient en cours, notamment sur le financement de la digitalisation des documents. Il revenait sur une information de la Neue Zürcher Zeitung.

Négociations menées par la FINMA

La Commission fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) conduit les négociations côté suisse, dans le cadre d'un groupe de travail qui réunit des représentants des Archives fédérales, des services historiques du DFAE et de l'Association suisses des banquiers.

Actuellement stockés de manière provisoire quelque part dans la région de Zurich, ces documents représentent, selon la NZZ, 281 boîtes d'archives contenant chacune quelque 100 dossiers.

Numérisation coûteuse

Une des possibilités avancées par Berne serait d'entreposer ces documents aux Archives fédérales et de les mettre à disposition du musée de l'Holocauste à New York, sous forme digitale via Internet.

Toutefois, la numérisation coûte cher et les Archives fédérales cherchent actuellement à estimer précisément ces coûts. Leur prise en charge, ou leur répartition, constituera un des points forts des négociations américano-suisses.

ats/ptur

Publié