Modifié le 22 février 2013 à 15:26

Une carte à puce va remplacer l'abonnement général et le demi-tarif des CFF

Ag
L'abonnement général - comme le demi-tarif - sera remplacé par une carte à puce. [GAETAN BALLY - ]
L'abonnement général ainsi que le demi-tarif vont être remplacés d'ici 2015 par une carte à puce baptisée "carte TP" par les CFF et l'Union des transports publics.

D'ici 2015, les voyageurs devraient être munis d'une carte à puce au lieu de leur abonnement général ou demi-tarif. Un peu comme en station de ski, les usagers des transports publics devront présenter une carte électronique aux contrôleurs.

L'offre pourrait également être élargie aux titulaires d'abonnements communautaires, ont indiqué vendredi l'Union des transports publics (UTP) et les CFF dans un communiqué conjoint.

Techniquement, la "carte TP", comme la nomme la branche des transports publics, fonctionne comme celle utilisée en stations de ski. Une puce électronique permettant d'identifier le passager y est intégrée et le contrôleur la lit au moyen d'un appareil électronique qui le renseigne sur le type et la validité du titre de transport.

Autres offres

Les CFF et l'UTP envisagent en revanche d'y ajouter d'autres offres. Des titres de transport intégrant par exemple la location de vélos et de voitures ou combinant des bons au wagon restaurant sont également prévus. Un sondage a été lancé pour évaluer les besoins des voyageurs.

 Le billet individuel "normal", valable dans tous les trains, existera quant à lui toujours. La branche souhaite toutefois "réduire le facteur dissuasif du prix pour les voyageurs occasionnels". Le prix des billets pourrait par exemple être baissé pendant certaines heures, ce qui optimiserait l'occupation durant les heures creuses.

ats/pym

Publié le 22 février 2013 à 11:39 - Modifié le 22 février 2013 à 15:26

Le Tribunal fédéral accepte le recours des CFF sur l'accessibilité des handicapés

Les CFF ne sont pas obligés d'élargir l'accès des nouveaux trains Intercity en faveur des handicapés et de prévoir pour eux un compartiment supplémentaire dans les voitures attenantes au wagon-restaurant.

Le Tribunal fédéral (TF) a donné raison à l'ex-régie. En mars 2012, sur recours de deux organisations de défense des handicapés, le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait rendu une décision inverse, contraignant les CFF à étoffer leurs prestations.

Annulant ce jugement, le TF a jugé vendredi que l'accès initialement prévu selon le cahier approuvé par l'Office fédéral des transports (OFT) était suffisant.