Modifié le 15 février 2013 à 12:18

Les soldats peu motivés par leur service militaire, selon une étude

Les soldats sont une minorité à trouver leur service militaire stimulant et clair.
Les soldats sont une minorité à trouver leur service militaire stimulant et clair. [Peter Klaunzer - ]
Une minorité de soldats trouvent un intérêt sécuritaire ou personnel au service militaire, révèle une étude publiée vendredi dans la Neue Zürcher Zeitung.

Les soldats voient peu d'intérêt à leur service militaire. Selon une enquête menée l'an dernier auprès de 11'000 soldats et cadres de l'armée, seuls 40% d'entre eux ont réellement le sentiment de contribuer à la sécurité de la Suisse, et environ la même proportion de sondés pense pouvoir tirer parti du service militaire dans la vie civile.

Selon l'étude, relayée vendredi par la Neue Zürcher Zeitung, de nombreux employeurs ne voient pas non plus l'intérêt de l'armée. Seuls 40% des sondés estiment que leur employeur se montre compréhensif en ce qui concerne leur service militaire.

La moitié des sondés trouvent leur service stimulant

En outre, moins de 30% des personnes interrogées recommanderaient une formation dans l'armée à leurs connaissances, et à peine plus de la moitié trouvent leur service stimulant et clair.

Les soldats évaluent toutefois positivement l'esprit de camaraderie qui règne à l'armée, ainsi que la compétence de leurs instructeurs. Deux tiers sont satisfaits du matériel mis à disposition.

"Ces chiffres sont mauvais et ne suffisent pas. Nous devons mieux expliquer aux soldats pourquoi la Suisse a une armée et à quoi elle sert", a réagi le porte-parole de l'armée Christoph Brunner. A cet égard, le chef de l'armée André Blattmann a décidé qu'environ une vingtaine de brigadiers et de divisionnaires visiteraient les troupes en 2013 et feraient un discours devant chaque unité.

ats/ptur

Publié le 15 février 2013 à 12:05 - Modifié le 15 février 2013 à 12:18