Modifié

Vers un répit dans le dossier des primes maladie payées en trop

Christine Egerszegi-Obrist, conseillère aux Etats PLR argovienne. [Peter Schneider - Keystone]
Répit dans le dossier des primes maladies payées en trop / Forum / 3 min. / le 1 février 2013
Le débat prévu en mars au Conseil des Etats, sur le dossier des primes maladie payées en trop par les assurés de certains cantons, pourrait être reporté à une date ultérieure. Ce répit pourrait permettre de trouver une solution.

La présidente de la commission de la Santé du Conseil des
Etats va proposer à la Chambre haute de ne pas traiter le dossier des primes
maladie payées en trop par certains cantons - dont Vaud, Genève, Neuchâtel et
Fribourg - lors de la prochaine session, mais de se laisser du temps pour
trouver une solution. Christine Egerszegi veut calmer
le jeu.

La sénatrice va profiter de la prochaine séance de la
commission, le 11 février, pour proposer de ne pas inscrire ce dossier à
l'ordre du jour de la session de mars. Elle a fait cette déclaration sur les
ondes de la radio alémanique DRS.

La recherche d'un dialogue plus serein

Les membres de la commission de la Santé devront se prononcer
sur cette question mais la
libérale-radicale, contactée par RTSinfo, assure avoir pris des contacts pour
garantir une majorité. Si sa proposition est acceptée, les commissaires
reprendront les discussions après la session de mars. Christine Egerszegi espère
que d'ici là, le dialogue aura repris plus sereinement.

La conseillère aux Etats ne cache pas qu'elle a été surprise
de la virulence des réactions - et notamment en Suisse romande - après la
décision de la commission de renoncer à trouver une solution pour rembourser
les primes payées en trop.

Lire aussi: Alain Berset convoque les cantons pour le remboursement des primes maladie

Chrystel Domenjoz/oang

Publié Modifié