Modifié

PDC, PBD et Verts se positionnent sur les objets de votations du 3 mars

Les délégués du Parti démocrate-chrétien, réunis samedi à Olten, ont in fine appelé à accepter la loi sur l'aménagement du territoire. [Urs Flueeler - Keystone]
Les délégués du Parti démocrate-chrétien, réunis samedi à Olten, ont in fine appelé à accepter la loi sur l'aménagement du territoire. [Urs Flueeler - Keystone]
Les délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC), du Parti bourgeois démocratique (PBD) et des Verts étaient réunis samedi pour décider de leurs mots d'ordre en vue des votations sur l'aménagement du territoire et sur l'initiative Minder notamment.

Trois partis nationaux réunissent ce samedi leurs délégués afin de prendre position sur les objets soumis à votation fédérale le 3 mars.

L'aménagement du territoire divise le PDC

- Réunis samedi en assemblée à Olten (SO), les délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC) ont appelé à accepter la loi sur l'aménagement du territoire (LAT). Ils ont ainsi suivi l'avis de leur conseillère fédérale Doris Leuthard. Le ministre valaisan Jean-Michel Cina ne les a pas convaincus de refuser la LAT.

Le soutien du groupe parlementaire à la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire avait entraîné une levée de bouclier des démocrates-chrétiens valaisans. En août dernier, la section du Valais romand avait menacé de quitter le PDC suisse. Elle y a finalement renoncé en novembre dernier lors d'un congrès.

Le PDC a en revanche balayé l'initiative Minder sur les rémunérations abusives, soumise au peuple le 3 mars. Les délégués du parti ont appelé à rejeté le texte du conseiller aux Etats schaffhousois Thomas Minder par 207 voix contre 7.

Par ailleurs, les délégués du PDC ont, à une écrasante majorité de 243 voix contre une, soutenu l'article constitutionnel sur la famille. Ils ont suivi les arguments de Norbert Hochreutener, ancien conseiller national bernois, père le l'initiative parlementaire à l'origine du projet.

Enfin, les délégués ont par ailleurs élu par acclamation la conseillère nationale Elisabeth Schneider-Schneiter (BL) à la vice-présidence du parti. Elle remplace la Zurichoise Barbara Schmid-Federer, également députée à la Chambre du peuple, qui a annoncé son départ.

Le PBD rejette l'initiative Minder

Samedi, les délégués du Parti bourgeois démocratique étaient réunis pour donner leurs mots d'ordre en vue des votations du 3 mars. [Georgios Kefalas - Keystone]Samedi, les délégués du Parti bourgeois démocratique étaient réunis pour donner leurs mots d'ordre en vue des votations du 3 mars. [Georgios Kefalas - Keystone]- De leur côté et dans le même temps, les délégués du Parti bourgeois démocratique (PBD) réunis à Langendorf (SO), ont rejeté à une nette majorité l'initiative Minder sur les salaires abusifs par 114 voix contre 7, lui préférant le contre-projet du Parlement.

Quant à la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), le PBD recommande le oui à la quasi unanimité.

Les mots d'ordre des délégués des Verts suisses en vue des votations fédérales du 3 mars sont également attendus dans la journée.

Un triple "oui" pour les Verts

- Réunis en assemblée des délégués à Granges, dans le canton de Soleure, les Verts suisses ont confirmé samedi l'avis de leurs dirigeants en vue des votations fédérales du 3 mars. Ils ont recommandé par 134 voix contre 3 de dire "oui" à l'initiative contre les rémunérations abusives.

Par 117 voix contre 2 et quatre abstentions, ils ont demandé également d'accepter l'article constitutionnel sur la politique familiale.

En outre, les Verts s'étaient déjà prononcés en novembre en faveur de la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), qui sera également soumise à la votation du 3 mars.

ats/moha

Publié Modifié

Recours des partisans de Thomas Minder

Le comité de l'initiative Minder a comme annoncé déposé vendredi à Schaffhouse un recours au sujet de la brochure du Conseil fédéral sur les votations du 3 mars. Il estime que le gouvernement a manqué de neutralité et demande une modification de la brochure.