Modifié

Christoph Blocher dénonce un "coup d'Etat silencieux" pour adhérer à l'UE

L'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher a dénoncé vendredi les autorités suisses lors de son discours à la traditionnelle rencontre de l'Albisgüetli à Zurich. [Walter Bieri - Keystone]
L'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher a dénoncé vendredi les autorités suisses lors de son discours à la traditionnelle rencontre de l'Albisgüetli à Zurich. [Walter Bieri - Keystone]
Lors de son discours à la fête UDC de l'Albisgüetli vendredi à Zurich, l'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher s'en est pris à la "classe politique" qui utilise, selon lui, la voie bilatérale pour faire adhérer la Suisse à l'Union européenne contre l'avis du peuple.

Christoph Blocher s'en est pris à la "classe politique" vendredi soir, lors de la traditionnelle fête de l'UDC zurichoise à l'Albisgüetli. Il a accusé le Conseil fédéral et le Parlement de vouloir faire adhérer la Suisse à l'Union européenne (UE), contre l'avis du peuple.

"Ils veulent lentement, mais sûrement, détruire la Suisse" en adhérant à l'UE, a lancé le tribun zurichois. Et d'ajouter en invoquant "le Créateur": "Seigneur pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font".

La Suisse se trouve ainsi "dans la même situation dangereuse qu'en 1992" lors du vote sur l'EEE.

Un vote sur l'adhésion "dans les 12 mois"

La voie des accords bilatéraux n'est qu'une stratégie visant à faire adhérer la Suisse à l'UE, estime le conseiller national zurichois, qui y voit "un coup d'Etat silencieux".

Le stratège de l'UDC a appelé ses troupes à se mobiliser. Il veut un référendum obligatoire sur les accords bilatéraux. Si le Conseil fédéral et le Parlement s'y opposent, l'UDC doit lancer le référendum. Idem pour l'abolition du secret bancaire. On ne peut plus faire confiance à "la classe politique", critique Christoph Blocher.

Il exige que les séances du Conseil fédéral soient ouvertes. Le peuple doit savoir quels conseillers fédéraux approuvent des décisions qui vont contre l'intérêt du pays.

Pour Christoph Blocher, il ne fait aucun doute qu'il faut se préparer à une votation sur l'adhésion de la Suisse à l'UE. L'ancien conseiller fédéral est persuadé que le vote aura lieu dans les douze prochains mois.

Un public de 1400 personnes

La traditionnelle fête de l'Albisgüetli s'est ouverte avec la "Marche de l'UDC zurichoise". Cette 25e édition a rassemblé 1400 personnes. Toutes les places ont été vendues en très peu de temps, a déclaré Alfred Heer, président de la section zurichoise.

Ueli Maurer, ancien président de l'UDC zurichoise, était l'invité d'honneur de la soirée. C'est la première fois qu'un UDC zurichois participe à la fête en tant que président de la Confédération.

ats/jgal

Publié Modifié