Modifié

La Suisse paierait 100 millions de francs par avion de combat Gripen

Le Gripen F en démonstration près de Meiringen (BE), en octobre. [Keystone]
Le Gripen F en démonstration près de Meiringen (BE), en octobre. [Keystone]
L'achat controversé de l'avion de combat suédois est précisément chiffré à 100 millions de francs par exemplaire, a révélé la télévision alémanique dimanche. SF indique aussi que la Suisse a obtenu un rabais de 15% à 30% auprès du constructeur.

Nouvel élément dans le dossier de l'achat controversé de l'avion de combat suédois Gripen. La question qui remue le Parlement depuis des mois peut désormais être posée avec des chiffres précis à l'appui, ainsi que l'a révélé la télévision alémanique dimanche: selon SF qui a obtenu confirmation de ces chiffres auprès de sources suisses et suédoises, chaque avion coûterait ainsi 100 millions de francs à la Suisse dans le cas où l'acquisition de 22 appareils passait la rampe du Parlement.

15% à 30% de moins que la Suède

Pour arriver à ce montant, le conseiller fédéral de la Défense et futur président de la Confédération, Ueli Maurer, aurait obtenu un rabais du constructeur suédois de l'ordre de 15% à 30% par rapport au prix que la Suède elle-même s'apprêterait à payer pour s'équiper de 40 avions supplémentaires. L'enveloppe de cet achat s'élèverait ainsi à quelque 2 milliards de francs.

Ueli Maurer a négocié un prix fixe, dès les premières transactions avec la Suède. Cette dernière, de son côté a un intérêt commercial à vendre ses avions à la Suisse, quitte à y perdre quelques millions. Une stratégie que confirme la ministre suédoise de la Défense, qui indique que "le prix d'achat pour la Suède inclut d'autres éléments, comme les frais de développement et de production".

"Un élément parmi d'autres"

Pour Christophe Darbellay, président du Parti démocrate-chrétien, "c'est positif, si l'on doit payer moins, mais ce n'est qu'un des éléments: nous devons considérer le dossier du Gripen dans sa globalité et là, il y a encore beaucoup de questions sans réponse."

Le conseiller fédéral Ueli Maurer doit rencontrer lundi les présidents des partis du centre pour défendre l'achat des 22 Gripen, l'avion de combat "présentant le meilleur rapport qualité-prix".

Adrian Arnold (SF) et Sandra Jamet/gax

Publié Modifié

L'avis du Parlement suédois lundi

Le Parlement suédois doit se prononcer le 10 décembre sur le programme national d'armement qui comprend également l'achat d'avions de combat de type Gripen.