Modifié le 19 novembre 2012 à 09:12

Les jeunes politiciens présentent 10 recommandations

la 21e session des jeunes
La 21e session des jeunes s'est terminée dimanche. [Alessandro della Valle - ]
Hausse de l'âge de la retraite et transparence chez les multinationales font partie des 10 revendications émises dimanche par les 200 jeunes réunis à Berne.

Hausse de l'âge de la retraite, transparence chez les multinationales et les partis: les 200 politiciens en herbe réunis ce week-end sous la Coupole fédérale pour la 21e Session des jeunes ont remis dix revendications sous forme de pétitions au président du Conseil national Hansjörg Walter (UDC/TG).

En cas de hausse de l'âge de la retraite, des retraites anticipées doivent être prévues pour certains métiers, estiment les jeunes, selon un communiqué du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ), organisatrice de l'évènement. La pétition a été adoptée par 93 voix contre 73.

Des transports publics plus attrayants

Autre revendication: le grand public doit pouvoir savoir si les multinationales sises en Suisse respectent leurs responsabilités morales quant aux droits humains. La Confédération doit examiner périodiquement leurs mécanismes de contrôle interne. Les jeunes exigent en outre de la transparence quant aux sources de financement des partis politiques nationaux et des parlementaires fédéraux.

En matière de protection de l'environnement, les politiciens en herbe demandent que les subventions destinées à la recherche nucléaires soient entièrement reportées au développement d'énergies renouvelables. Il est aussi nécessaire de trouver des moyens de rendre l'utilisation des transports publics plus attrayante.

Peu de revendications acceptées

Les jeunes souhaitent par ailleurs que l'utilisation d'engins pyrotechniques lors d'événements sportifs soit autorisée dans un cadre contrôlé. Ils estiment que le durcissement des mesures contre le hooliganisme a mené à davantage de violence.

Chaque année, la Session des jeunes adopte cinq à dix pétitions. Mais en vingt ans, le Parlement n'en a repris que dix sous forme de motion, dont un petit nombre a été accepté, comme l'interdiction des symboles nazis.

Le président du Conseil national Hansjörg Walter a appelé les politiciens en herbe à continuer de s'engager en politique. "Je suis convaincu qu'au moins un d'entre vous sera un jour élu au parlement fédéral", a-t-il lancé. Les conseillers nationaux Evi Allemann (PS/BE) et Lukas Reimann (UDC/SG) en sont des exemples.

ats/lan

Publié le 18 novembre 2012 à 21:47 - Modifié le 19 novembre 2012 à 09:12

Mathias Reynard récompensé

La Session des jeunes a également remis son Prix jeunesse 2012, 5e du nom, au conseiller national Mathias Reynard (PS/VS), le plus jeune des députés sous la Coupole.

Elle a récompensé son engagement important en faveur de la jeunesse au cours de l'année écoulée, notamment pour l'accès à l'université de toutes les couches de la population.