Modifié

L'Asloca veut limiter les hausses de loyers lors des relocations

L'Asloca propose de limiter l'augmentation des loyers à 5% lors des changements de locataires.  [WALTER BIERI
 - Keystone]
L'Asloca propose de limiter l'augmentation des loyers à 5% lors des changements de locataires. [WALTER BIERI - Keystone]
Pour l'Association suisse des locataires, les hausses de loyers pratiquées lors de changements de locataires sont souvent abusives. L'Asloca demande qu'elles soient plafonnées à 5%.

L'Association suisse des locataires (Asloca) s'alarme de la forte hausse des loyers causée par une immigration soutenue. Elle réclame une révision du droit de bail pour limiter l'augmentation de loyers initiaux ainsi qu'une meilleure protection des locataires dans les résiliations de bail.

La forte immigration générée par la libre circulation des personnes a entraîné une hausse des loyers initiaux et des résiliations de bail visant à exiger des loyers plus élevés, a communiqué lundi l'Asloca lors d'une conférence de presse à Berne.

Arc lémanique et région zurichoise

L'association demande des mesures immédiates dans les zones concernées par une pénurie de logements, comme l'arc lémanique ou la région zurichoise.

Il s'agirait de limiter l'augmentation de loyers initiaux lors de changements de locataires à 5%, en informant obligatoirement les nouveaux occupants des prix demandés précédemment afin qu'ils puissent contester toute hausse abusive.

De même, selon l'Asloca, il faut améliorer la protection des locataires en n'autorisant que les résiliations de bail et rénovations dûment justifiées.

ats/pym

Publié Modifié

Taux d'intérêt de référence toujours à 2,25%

Le taux hypothécaire de référence reste au même niveau que lors de sa dernière publication le 1er juin, à 2,25%, a annoncé lundi l'Office fédéral du logement (OFL).

Le taux est valable pour la fixation des loyers dans toute la Suisse. Les locataires ne pourront pas réclamer de baisse de loyer, ni les propriétaires de hausse.

Il est cependant toujours possible de faire valoir des motifs de réduction ou d'augmentation de loyer qui existaient auparavant.

D'autres modifications de coût (report du renchérissement à raison de 40%, augmentation des frais d'entretien) peuvent aussi donner droit à une adaptation de loyer.