Modifié

Une taxe écologique pourrait porter le litre d'essence à 5 francs d'ici 2050

Les prix de l'essence se sont pratiquement équilibrés des deux côtés de la frontière. [Martial Trezzini - Keystone]
Les prix de l'essence se sont pratiquement équilibrés des deux côtés de la frontière. [Martial Trezzini - Keystone]
La réforme fiscale écologique de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf prend forme avec une taxe incitative sur les carburants qui placerait le prix de l'essence à 5 francs par litre d'ici 2050, selon la SonntagsZeitung. Le prix de l'électricité devrait également augmenter.

Pour réduire la consommation énergétique dans le cadre de la sortie du nucléaire, la présidente de la Confédération et ministre des Finances Eveline Widmer-Schlumpf veut introduire un nouvel impôt écologique sur l'essence, selon la SonntagsZeitung. C'est ce qu'elle va proposer mercredi prochain au Conseil fédéral, a annoncé le journal dominical.

Jusqu'à 63% de CO2 en moins

L'impôt écologique, qui pourrait être implanté progressivement dès 2021, devrait renchérir fortement le prix de l'essence: la taxe incitative pourrait atteindre plus de 2,70 francs par litre d'ici 2050. Son prix à la pompe approcherait alors les 5 francs. Parallèlement, le courant électrique renchérirait de 50%.

Grâce à cet impôt, Eveline Widmer-Schlumpf compte réduire jusqu'à 63% la production de CO2 et diminuer d'un quart la consommation d'électricité d'ici 2050, ce qui représente plus de la moitié de l'énergie nucléaire produite actuellement.

Favoriser l'économie d'énergie

Le projet prévoit de rétrocéder à la population les montants perçus par des bonifications d'impôt, une réduction des primes d'assurance-maladie et des cotisations AVS réduites pour les ménages et les entreprises, selon le journal dominical alémanique.

Celui qui consomme beaucoup d'énergie devrait payer plus d'impôts qu'aujourd'hui. Celui qui économise sera favorisé. L'impôt écologique vise à réduire massivement la consommation d'énergie.

ap/vtom

Publié Modifié