Modifié le 16 août 2012 à 11:45

Indication géographique protégée confirmée pour l'Absinthe

Absinthe, Fée verte et Bleue ont vu leurs IGP confirmées par Berne.
Absinthe, Fée verte et Bleue voient leurs IGP confirmées par Berne. [dimcha - ]
L'Absinthe, la Fée verte et La Bleue sont enregistrées comme indications géographiques protégées. Malgré 42 oppositions provenant pour moitié de l'étranger, l'Office fédéral de l'agriculture confirme leur protection.

L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) confirme les indications géographiques protégées (IGP) de l'Absinthe, la Fée verte et La Bleue. L'IGP permet de protéger les noms traditionnels désignant des produits agricoles transformés dont les principales caractéristiques sont déterminées par leur origine géographique. Lorsqu'un nom est protégé, son utilisation est réservée aux producteurs de l'aire géographique définie.

Dans le cas de l'Absinthe, les opposants avaient contesté la demande d'IGP en critiquant notamment le caractère générique des appellations et le conflit entre l'appellation Absinthe et le nom d'une variété végétale. Or, pour l'OFAG, ces appellations revêtent le caractère de dénominations traditionnelles et non d'une dénomination générique.

Il n'y a donc pas lieu d'accepter des demandes d'extension de l'aire géographique vu qu'une tradition n'est pas prouvée dans d'autres régions. L'OFAG estime que les marques, à défaut d'être protégées en Suisse, ne peuvent être invoquées et que l'intérêt public à enregistrer les dénominations en tant qu'IGP l'emporte sur l'intérêt privé des opposants à continuer de les utiliser sans devoir respecter le cahier des charges. La décision peut être attaquée dans les 30 jours auprès du Tribunal administratif fédéral.

Parmi les opposants figure la Fédération française des spiritueux (FFS), qui réunit la majorité des producteurs dont le groupe Pernod, leader du marché.

Histoire mouvementée

Elle craignait que les producteurs ne puissent plus écouler en Suisse tout produit dénommé absinthe, fée verte ou bleue. Outre le préjudice à des marques et dénominations homonymes, la FFS a contesté la demande d'IGP pour une question de principe. Selon elle, le terme Absinthe n'appartient pas à la Suisse. La fédération n'aurait pas fait opposition si la requête avait concerné la dénomination "Absinthe du Val-de-Travers".

Né à la fin du 18e siècle dans le Val-de-Travers, le breuvage a connu une histoire mouvementée. L'absinthe a été prohibée en Suisse en 1910, suite à l'interdiction de fabrication voulue deux ans plus tôt par le peuple encore sous le choc d'un drame survenu en 1905 à Commugny (VD): un homme avait tué sa femme et ses deux enfants dans un accès de démence attribué à l'absinthe.

La prohibition n'a été levée qu'en 2005. De nombreuses distilleries clandestines ont toutefois maintenu en vie la fée verte pendant le 20e siècle.

ats/pym

Publié le 16 août 2012 à 11:07 - Modifié le 16 août 2012 à 11:45