Modifié le 17 août 2012 à 11:09

Le trafic ferroviaire sur l'Arc lémanique est revenu à la normale

Un train circulant entre Lausanne et Genève-Aéroport (image prétexte).
Les trains directs peuvent à nouveau circuler entre Genève et Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
En raison d'une ligne de contact arrachée par un train de marchandise dans la nuit de mercredi à jeudi, une centaine de trains ont été supprimés entre Genève et Lausanne, provoquant de nombreux retards. Le trafic a été rétabli vers 16h30.

La ligne CFF Lausanne-Genève a été perturbée jeudi toute la journée, en raison d'une ligne de contact arrachée à Nyon (VD). Une centaine de trains directs ont été supprimés, plusieurs milliers de voyageurs touchés. Le trafic est revenu à la normale vers 16h30, même si des retards étaient encore signalés.

Circulation sur une voie

Vers 02h30, un train de marchandises a arraché une ligne de contact à l'entrée de la gare de Nyon. Les deux voies ont été fermées entre Coppet et Gland, entraînant une interruption totale de la circulation jusqu'à 06h30. Dans l'intervalle, des bus de remplacement ont circulé entre les deux cités vaudoises. Par la suite, les trains directs seuls ont été supprimés.

Les passagers ont pu voyager à bord des Interregio et des Regio Express, circulant sur une voie, avec des retards oscillant entre 15 et 30 minutes. Le dérangement a pu être éliminé aux environs de 15h00. Les ICN de la ligne du pied du Jura ont alors pu circuler à nouveau. Les trains directs entre Lausanne-Genève ont repris du service dès 16h30.

Ligne de contact endommagée sur 900 mètres

La ligne de contact a été arrachée sur 500 mètres, mais endommagée sur 900 mètres. Des supports, des éléments de mâts et des signaux lumineux ont également souffert, ce qui explique pourquoi les réparations ont été aussi longues, a indiqué Fréderic Revaz, porte-parole des CFF. Des analyses devraient permettre d'élucider les causes de l'incident.

Plusieurs équipes, soit environ une vingtaine de personnes, se sont relayées sur les lieux. Une trentaine d'assistants clientèle ont été mobilisés pour aider les voyageurs dans les gares concernées. Quelques voyageurs à destination de l'aéroport de Genève ont été pris en charge par les CFF qui leur ont payé la course en taxi.

ats/vtom

Publié le 16 août 2012 à 06:53 - Modifié le 17 août 2012 à 11:09