Modifié le 06 août 2012 à 17:54

Les villes suisses en tête de la consommation de cocaïne en Europe

Les traces de cocaïne dans les villes suisses sont comparables aux villes européennes où la consommation est la plus élevée et atteint 1,5 kg par jour pour 1000 habitants en moyenne.
Les traces de cocaïne dans les villes suisses sont comparables aux villes européennes où la consommation est la plus élevée et atteint 1,5 kg par jour pour 1000 habitants en moyenne. [Martin Ruetschi - ]
Les villes suisses arrivent toujours en tête de la consommation de cocaïne en Europe, selon une étude publiée lundi et réalisée dans 19 grandes villes européennes.

Les villes suisses arrivent toujours en tête de la consommation de cocaïne en Europe. Des analyses des eaux usées montrent que les traces de cette drogue y sont comparables aux villes européennes où la consommation est la plus élevée.

Anvers et Amsterdam figurent au sommet du classement en ce qui concerne la consommation de cocaïne, avec en moyenne 1,5 kilo par jour pour 1000 habitants, selon cette étude publiée lundi et réalisée dans 19 grandes villes européennes par une équipe internationale de scientifiques, en collaboration avec l'institut de recherche sur l'eau Eawag.

356 kilos par jour en Europe

Barcelone, Londres, Milan et Paris, entre autres, occupent le milieu du classement avec 0,5 à 1 kilo. Dans les villes scandinaves comme Stockholm, Oslo ou Helsinki, la consommation est en revanche très faible et se situe en dessous de 0,15 kilo par jour.

Une extrapolation sur la base de ces valeurs permet d'évaluer la consommation totale de cocaïne par jour en Europe à 356 kg. Ce chiffre correspond à environ 10 à 15% de la production mondiale de cocaïne estimée par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, rapporte encore les auteurs de l'étude.

Consommation similaire à l'an dernier

L'an dernier, l'Eawag et l'Université de Berne avaient déjà publié une étude sur la présence de cocaïne dans les eaux usées des villes de Genève, Berne, Lucerne et Zurich. "Les quantités de cocaïne se situaient dans la même fourchette que celle des villes européennes présentant la consommation la plus élevée", déclare Christoph Ort, du département de gestion des eaux urbaines de l'Eawag.

A noter que la quantité de drogue est deux à quatre fois plus élevée lors d'événements comme la Street Parade à Zurich ou lors de festivals de musique, relève l'étude.

agences/hend

Publié le 06 août 2012 à 17:46 - Modifié le 06 août 2012 à 17:54