Modifié

La Suisse pourra à nouveau livrer des armes aux Emirats arabes unis

Environ 2,5 millions d'armes circulent en Suisse. [patrick straub / keystone]
Environ 2,5 millions d'armes circulent en Suisse. [patrick straub / keystone]
La Suisse a levé le blocage des livraisons d'armes aux Emirats arabes unis, a indiqué vendredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

La Suisse pourra à nouveau livrer des armes aux Emirats arabes unis. Le blocage des autorisations déjà octroyées a été levé après que les deux pays se sont entendus pour créer une commission d'enquête commune sur les grenades à main qui seraient en Syrie.

Vingtaine d'autorisations

Les entreprises frappées par le blocage, dont Pilatus, peuvent donc à nouveau remplir leurs obligations contractuelles et ne risquent aucune peine conventionnelle. Les demandes en cours restent en revanche suspendues. Des mesures définitives ne pourront être prises que lorsque les faits seront suffisamment éclaircis, a indiqué vendredi le SECO.

Une vingtaine d'autorisations étaient concernées par le blocage. L'an dernier, la Suisse a vendu pour près de 266 millions de francs de matériel de guerre à Abu Dhabi. La somme concerne principalement des avions militaires d'entraînement non armés PC-21.

ats/yzihind

Publié Modifié

Engagement non respecté

Selon les premières conclusions de l'enquête, les grenades retrouvées en Syrie comptaient parmi celles livrées en 2003 par l'entreprise d'armement RUAG à l'armée émiratie.

A l'époque, 225'162 de ces engins avaient été vendus aux Emirats arabes unis, dont le commandement avait toutefois signé une déclaration de nonréexportation.

Ce qui a irrité la commission de politique extérieure du National, qui veut savoir pourquoi un tel engagement n'a de nouveau pas été respecté. Elle a demandé à la commission de gestion de clarifier les responsabilités, puisque la Suisse a en principe cessé les livraisons d'armes à la Syrie depuis avril 1998.