Modifié

Capsules: Ethical Coffee Company poursuit Coop

Selon le PDG d'Ethical Coffee Company Jean-Paul Gaillard, Coop a rompu un accord qui le liait à ECC en vertu du droit suisse. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Selon le PDG d'Ethical Coffee Company Jean-Paul Gaillard, Coop a rompu un accord qui le liait à ECC en vertu du droit suisse. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Ethical Coffee Company, qui commercialise des capsules de café compatibles avec les machines Nespresso, va poursuivre en justice le distributeur helvétique Coop pour rupture de contrat, a annoncé mercredi le PDG de la société, Jean-Paul Gaillard.

"Nous avons mené des discussions (avec Coop) pendant un an et ils voulaient lancer" les capsules dans leurs magasins, a expliqué Jean-Paul Gaillard lors d'une conférence de presse. Selon ce dernier, Ethical Coffee Company (ECC) et Coop avaient "un accord en vertu du droit suisse" qui a été rompu par le distributeur helvétique.


Action en justice

ECC va donc "poursuivre Coop" en justice, a-t-il ajouté. "Notre succès est suffisamment important hors de Suisse pour prendre le rôle de chevalier blanc contre Coop", a souligné Jean-Paul Gaillard.


ECC a également tenté de vendre ses capsules en Suisse dans les magasins d'électronique et d'électro-ménager Media Markt et Saturn. Mais le Tribunal cantonal de Lausanne, saisi par Nespresso, a fait interdire la semaine dernière la vente des dosettes. Selon Jean-Paul Gaillard, cette décision de justice est basée sur "une démarche infondée qui prive les consommateurs suisses d'un libre choix".


"Nous allons revenir en Suisse, mais pour l'instant nous allons lancer (les capsules) en Europe", a-t-il expliqué. ECC, qui commercialise déjà ses capsules en France par l'intermédiaire de Casino, va lancer "cette semaine" ses dosettes en Allemagne et en Autriche avec le distributeur Rewe. La vente des dosettes de café est également prévue au Royaume-Uni, dans les pays scandinaves, en Italie, en Espagne et au Portugal.


afp/hof


Publié Modifié