Modifié

L'extension de la prison de Champ-Dollon inaugurée

La nouvelle annexe de la prison de Champ-Dollon pourra accueillir 100 détenus de plus. [Martial Trezzini - Keystone]
La nouvelle annexe de la prison de Champ-Dollon pourra accueillir 100 détenus de plus. [Martial Trezzini - Keystone]
La capacité de la prison de Champ-Dollon à Genève est enfin augmentée. Confronté à une pénurie depuis plusieurs années, le centre pénitentiaire a inauguré une annexe qui va offrir 100 places de détention supplémentaires, pour un total de 370.

Inaugurée lundi par les autorités genevoises, cette nouvelle aile de la prison de Champ-Dollon va apporter une bouffée d'oxygène à un établissement souffrant de surpeuplement chronique, sans toutefois régler le problème.


L'augmentation de la capacité d'accueil de Champ-Dollon de 270 à 370 places va notamment permettre d'améliorer les conditions de travail des gardiens a souligné le directeur de la prison Constantin Franziskakis. Les détenus se sentiront aussi moins à l'étroit, ce qui diminuera les tensions entre eux.


Le conseiller d'Etat Mark Muller, responsable du département des constructions, s'est félicité de son côté de la rapidité avec laquelle cette nouvelle aile a été réalisée. Depuis la décision du gouvernement jusqu'à l'inauguration du bâtiment, il ne se sera écoulé que 18 mois, a-t-il fait remarquer.


84 nouvelles cellules

Les cellules du nouveau bâtiment ont été fabriquées en béton, en usine, et sont entièrement équipées. Elles ont été implantées sur place, dans les structures du rez inférieur et supérieur et recouvertes d'une dalle coulée in situ qui cloisonne les étages.


Ce bâtiment offre le mêmes conditions de détention et de sécurité que celles de l'actuelle prison. Les activités sont réparties sur 6 niveaux, un rez inférieur et un rez supérieur, surmontés de quatre étages de cellules avec une promenade de haute sécurité sur le toit. Au total, 76 cellules simples et 8 triples ont été construites, ainsi que quatre cellules sécurisées au dernier étage.


Un coût de 25 millions

Le crédit d'investissement de 25 millions de francs a dû être assorti d'un crédit supplémentaire de 9,5 millions de francs. Les coûts ont augmenté en raison du choix en faveur d'un bâtiment modulaire préfabriqué, construit en béton armé, a indiqué Isabel Rochat sur les ondes de la RSR.


L'Etat a réduit la facture en rejetant les offres que lui avaient soumises trois entreprises lors de la procédure d'adjudication. Ces offres dépassaient de loin les calculs de l'administration. Du coup, le canton s'est tourné vers une entreprise non soumissionnaire, moins chère, pour effectuer les travaux.


agences/boi


Publié Modifié

Une deuxième prison?

Le problème de la surpopulation carcérale à Genève date des années 2000.

De nouvelles infrastructures ont été construites dans le cadre d'une première planification pénitentiaire en 2003.

L'agrandissement de la prison ne suffira cependant pas à résoudre l'entier du problème de surpopulation auquel fait face Champ-Dollon.

"Lundi matin, nous comptions 456 détenus", a relevé le directeur de l'établissement. Les 370 places désormais à disposition ne sont ainsi toujours pas suffisantes.

Il s'agit maintenant d'examiner l'opportunité de construire une seconde prison à Champ-Dollon.

Et le canton de Genève n'en a pas fini avec son programme d'infrastructures carcérales.

Dès 2013, l'établissement concordataire Curabilis, qui doit accueillir des détenus dangereux condamnés à l'internement, sera inauguré.

Quant aux travaux d'extension de la Brenaz, ils devraient prendre fin en 2015.