Modifié

Le DFAE dépose une plainte contre la Libye

Rachid Hamdani et Max Göldi. [amnesty international / keystone]
Rachid Hamdani et Max Göldi. [amnesty international / keystone]
Le Département fédéral des affaires étrangères a déposé une plainte contre la Libye auprès du Ministère public de la Confédération au sujet de l'enlèvement de Max Göldi et Rachid Hamdani en 2008. Il appartient maintenant au Conseil fédéral d'y donner suite ou non.

Début mars, la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey avait appelé la justice helvétique à intenter une action contre le régime de Mouammar Kadhafi pour l'enlèvement des deux hommes d'affaires suisses.


Son département est maintenant passé aux actes en déposant une plainte. Le Ministère public de la Confédération en a reçu la confirmation, a déclaré sa porte-parole Jeannette Balmer à la radio DRS.


Eclaircir les circonstances de l'enlèvement

La plainte du DFAE est dirigée contre les responsables libyens de l'enlèvement, sans qu'il soit clair qui est visé exactement. La balle est dans le camp du Conseil fédéral, la poursuite des infractions dites politiques étant de son ressort, a précisé Jeannette Balmer. Le Ministère public de la Confédération s'est adressé au gouvernement en ce sens.


Au début du mois, Micheline Calmy-Rey avait déclaré dans la presse qu'elle pouvait s'imaginer "que l'on mette en route en Suisse une procédure pénale pour éclaircir les circonstances de l'enlèvement de Max Göldi et de Rachid Hamdani à l'automne 2009 et amener les coupables devant un juge".


Presque deux ans de détention

En représailles à l'arrestation d'un des fils de Mouammar Kadhafi à Genève en 2008, Max Göldi et Rachid Hamdani avaient été retenus en Libye pendant presque deux ans.


Le second avait pu quitter la Libye en février 2010, alors que le premier a dû purger quatre mois dans une prison libyenne avant de pouvoir rentrer en Suisse le 14 juin 2010. Les deux hommes d'affaires avaient été attirés hors de l'ambassade de Suisse à Tripoli en septembre 2009 pour être emmenés dans un lieu tenu secret. Ils y ont été retenus séparément pendant 53 jours.


ats/boi


Publié Modifié