Modifié

Berne a versé 1,5 million à Hannibal Kadhafi

Selon le DFAE, l'argent versé à Hannibal Kadhafi devait être utilisé à des fins humanitaires. [AFP]
Selon le DFAE, l'argent versé à Hannibal Kadhafi devait être utilisé à des fins humanitaires. [AFP]
Berne a versé 1,5 million de francs à Hannibal Kadhafi. Cette somme, bloquée en Allemagne, devait être transférée uniquement si l’auteur de la fuite des photos du fils du colonel n’était pas retrouvé par la justice genevoise. Hic: la somme a été versée l’été dernier, alors que l’enquête n’est toujours pas close.

La Suisse a versé l'été dernier à Hannibal Kadhafi les 1,5 million de francs prévus dans le plan d'action conclu entre Berne et Tripoli et bloqués en Allemagne. Le fils de Mouammar Kadhafi s'est alors engagé à utiliser cette somme à des fins humanitaires.


La Suisse avait versé 1,5 million de francs sur un compte allemand pour aider à la libération de Max Göldi et comme "compensation" dans l'affaire de la publication des photographies par la "Tribune de Genève" (voir ci-contre). La somme devait être versée à Tripoli si le responsable de la fuite des photos d'Hannibal Kadhafi n'était pas trouvé par la justice genevoise.


Le montant a ensuite été transféré mi-2010 sur un compte libyen par la médiation allemande, "avec notre accord", écrit le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans une prise de position transmise jeudi soir à l'ATS, confirmant une information de la "Tribune de Genève".


"A ce moment-là, on pouvait en effet présumer que le ou les responsables ne devaient pas être identifiés. Il était convenu que l'argent devait être utilisé par Hannibal Kadhafi à des fins humanitaires", ajoute le DFAE.


Montant sur la base d'estimations

"A sa connaissance", il précise encore que l'argent se trouvait toujours sur le compte libyen quelques jours avant les troubles actuels en Libye. Aucune communication n'avait été faite au moment du versement sur le compte libyen afin de ne pas nuire au processus de normalisation en cours entre les deux pays, explique le DFAE.


La "compensation" de 1,5 million de francs était prévue dans le plan d'action ratifié par toutes les parties pour résoudre la crise entre Berne et Tripoli, sans qu'un montant soit articulé.


La Suisse et la Libye ont établi le montant "sur la base d'estimations et de calculs précédents", avait indiqué alors le DFAE. Tripoli avait de son côté affirmé en juin 2010 avoir d'ores et déjà reçu 1,5 million d'euros au total (soit deux millions de francs).


Tripoli avait de son côté affirmé en juin 2010 avoir d'ores et déjà reçu 1,5 million d'euros au total (soit deux millions de francs).


cht, avec l'ats


Publié Modifié

En pleine crise des otages

L’affaire remonte au 4 septembre 2009. Des photos d’identité d’Hannibal Kadhafi, prises au moment de son arrestation en juillet 2008 à Genève pour maltraitance envers ses domestiques, avaient alors été publiées dans la Tribune de Genève.

Cette publication était survenue alors que la Libye détenait toujours les otages Max Goeldi et Rachid Hamdani en représailles à l’arrestation du fils du Colonel. Elle avait provoqué la colère de Tripoli et envenimé les relations déjà tendues entre les deux pays.

Berne s’était alors engagée à poursuivre en justice les responsables de cette fuite. La Suisse avait aussi exprimé ses "excuses" après la "publication illégale" de ces photos.