Modifié

Le coût des récentes intempéries évalué à environ 200 millions de francs

Les dégâts ont été considérables à Saas-Grund. [Keystone - Olivier Maire]
Le coût des récentes intempéries évalué à environ 200 millions de francs / Le Journal horaire / 16 sec. / jeudi à 15:02
Les intempéries survenues en Suisse entre mi-juin et début juillet, en Valais et au Tessin surtout, ont provoqué des dommages assurés de l'ordre de 160 à 200 millions, a indiqué jeudi l'Association suisse d'assurances (ASA). Il s'agit d'une évaluation encore partielle.

Il faut parler d'un "événement exceptionnel", écrit jeudi l'ASA. L'ampleur des dommages est comparable à celle des chutes de grêle survenues au Tessin en août 2023.

Le bilan - provisoire - ne tient compte que des dommages assurés aux bâtiments, aux inventaires du ménage et aux inventaires d'exploitation ayant fait l'objet d'une déclaration. Il ne prend notamment pas en considération les dégâts non assurés ni ceux aux infrastructures.

>> Lire aussi : Suite aux intempéries, 1200 employés de deux multinationales valaisannes sont toujours à l'arrêt

En outre, d'autres déclarations de sinistres ne manqueront pas de venir alourdir ces premières estimations, une fois que l'accès aux zones touchées aura été totalement rétabli, prévient l'ASA.

Grâce à l'assurance contre les dommages naturels, la Suisse est bien préparée à faire face aux catastrophes naturelles en comparaison internationale, note encore l'ASA. L'assurance veille à ce que les moyens financiers nécessaires soient rapidement mis à la disposition des personnes lésées, ce qui permet un retour "rapide" à la normalité.

Un pool de solidarité entre assureurs

En cas d'intempéries importantes, les assureurs disposent d'un pool de solidarité garantissant une compensation des dommages entre les compagnies.

"Tous les assureurs n'ont pas été touchés de la même manière. Afin que les compagnies qui ont enregistré un nombre de sinistres supérieur à la moyenne ne soient pas pénalisées, l'ensemble des assureurs participent à l'indemnisation des dommages, proportionnellement à leurs parts de marché respectives", précise dans le communiqué Eduard Held, directeur du pool pour la couverture des dommages causés par les forces de la nature.

Cantons les plus touchés par les violentes intempéries et les crues de mi-juin et début juillet qui ont fait au moins six morts et plusieurs disparus, le Valais et le Tessin font partie des sept cantons dans lesquels les assureurs privés couvrent également les bâtiments contre les dommages causés par les éléments naturels et les incendies.

La semaine dernière, pour le premier semestre de l'année, la Mobilière avait fait état à elle seule d'une facture totale de plus de 75 millions de francs due aux dommages naturels, dont une grande partie en raison des intempéries de ce début d'été.

>> Lire aussi : Une centaine de personnes ne pourront pas retrouver leur foyer après les intempéries à Sierre

>> Participez à la discussion avec "dialogue", une offre de la SSR :

ats/jfe/hkr

Publié Modifié

L'armée prolonge son aide au Tessin et construit un pont provisoire

L'aide militaire en cas de catastrophe, initialement limitée au 10 juillet, a été prolongée jusqu’au 21 juillet au Tessin, à la demande des autorités cantonales. L'armée aide à remettre en état des infrastructures vitales dans la vallée de la Maggia.

A Cevio, elle construit actuellement un pont provisoire. Long de 61 mètres et large de 4,8 mètres, avec une charge admissible de 40 tonnes, il palliera l’effondrement du pont de Visletto et remplacera l’actuelle solution de secours: une passerelle à la praticabilité et à la charge trop limitées.

Au Tessin, l’armée construit ces jours dans la commune de Cevio un pont de substitution à celui de Visletto, détruit lors des intempéries de fin juin. [KEYSTONE - MICHAEL BUHOLZER]
Au Tessin, l’armée construit ces jours dans la commune de Cevio un pont de substitution à celui de Visletto, détruit lors des intempéries de fin juin. [KEYSTONE - MICHAEL BUHOLZER]

Le pont militaire de type Mabey permettra de relier à nouveau la haute et la basse vallée de la Maggia. Le Val Bavona et la commune de Lavizzara, coupés du monde depuis les intempéries, seront alors à nouveau accessibles aux secours, même avec des moyens lourds.

Jusqu’à lundi dernier, les Forces aériennes ont fourni 70 heures de vol de Super Puma et d’Eurocopter 635 en faveur du Tessin, permettant aux autorités civiles d’avoir une vue d’ensemble de la situation, d’évacuer 445 personnes et de transporter 22 tonnes de matériel.

>> Ecouter le sujet de La Matinale sur le chantier titanesque ans le Val Maggia :

Une maison détruite à Fontana, au Tessin. [Keystone - Michael Buholzer]Keystone - Michael Buholzer
Chantier titanesque dans le Val Maggia: interview de Sébastien Neuhaus / La Matinale / 47 sec. / hier à 06:18