Modifié

Tabagisme passif: initiative populaire déposée

La loi contre le tabagisme passif ne protège pas assez le personnel de la restauration contre les effets nocifs de la fumée. [Keystone]
La loi contre le tabagisme passif ne protège pas assez le personnel de la restauration contre les effets nocifs de la fumée. [Keystone]
Le peuple pourrait se prononcer en 2010 sur une interdiction générale de fumer dans les bâtiments publics. La Ligue pulmonaire suisse a déposé mardi à la Chancellerie fédérale son initiative populaire "Protection contre le tabagisme passif", munie de quelque 133'000 signatures.

La remise du texte de l'initiative intervient trois semaines
après l'entrée en vigueur de la loi fédérale interdisant de fumer
dans les lieux publics mais autorisant des exceptions.

Le texte réclame en revanche une interdiction générale de fumer
dans les espaces fermés accessibles au public, tels que lieux de
travail, restaurants, hôtels, écoles ou hôpitaux. Des fumoirs
seraient tolérés pour autant qu'il n'y ait pas de service.

Lacunes

Le président de la Ligue pulmonaire, Otto Piller, juge la loi
fédérale actuelle lacunaire et difficilement applicable en raison
des différentes réglementations cantonales. Certains cantons
acceptent les fumoirs alors que d'autres les refusent par
exemple.

Pour la conseillère aux Etats Erika Forster (PLR/SG), la loi
contre le tabagisme passif ne protège pas assez le personnel de la
restauration contre les effets nocifs de la fumée. Elle estime que
la population suisse doit pouvoir choisir la réglementation.

Réactions des opposants

Les cigarettiers de BAT (British American Tobacco) ont critiqué
la Ligue pulmonaire qui "foule aux pieds le compromis" à peine
entré en vigueur. GastroSuisse s'oppose aussi à l'initiative et
entends faire de cette lutte "un objectif prioritaire".

Une initiative "pour une loi libérale sur l'interdiction de fumer"
a été lancée en février par un comité issu de la branche de la
restauration et de Jeunes UDC bernois.

ats/yb

Publié Modifié

Fumer sur le quai de la gare restera autorisé

Le Conseil fédéral n'entend pas se battre pour une interdiction générale de fumer dans les gares. Griller une cigarette sur le quai avant de monter dans le train doit rester possible.

Le gouvernement juge "suffisante" la protection actuelle des non-fumeurs dans les gares.

L'interdiction vaut en revanche pour les zones fermées accessibles au public, dans les surfaces de circulation, ainsi que dans toutes les zones souterraines.

Les CFF ont ainsi trouvé une solution "pragmatique" en permettant de continuer à fumer là où il y a une arrivée d'air frais suffisante.

La création de zones fumeurs sur les quais, à l'instar de l'Allemagne, serait trop coûteux.