Modifié le 28 juin 2010 à 12:36

Jura: la durée de législature passe de 4 à 5 ans

Vue du Parlement jurassien. Les élus devraient y siéger un an de plus
Vue du Parlement jurassien. Les élus devraient y siéger un an de plus [Keystone]
Après les cantons de Fribourg et de Vaud, celui du Jura introduit à son tour le quinquennat. Malgré l'opposition du Parti socialiste, les Jurassiens ont accepté dimanche à 58,7% l'allongement d'un an de la durée de la législature proposé par le Gouvernement.

La modification de la Constitution sur l'allongement de la durée
des législatures cantonale et communales a été acceptée par 12'336
voix contre 8691. Par conséquent, les ministres et les députés qui
seront élus cet automne siégeront cinq ans et non plus quatre comme
jusqu'à présent. La participation s'est élevée à 43,4.%.

Le Parlement a soutenu à une écrasante majorité ce changement de
la vie politique. L'issue de la votation n'était pas acquise pour
autant, la base du Parti socialiste ayant recommandé à la surprise
générale de rejeter cet objet. Elle estimait qu'il serait encore
plus difficile de trouver des candidats aux mandats de cinq ans.
Elle dénonçait aussi une limitation des droits populaires.

Quinze ans maximum

Les arguments du Gouvernement l'ont finalement emporté au terme
d'une campagne sans débat. Cet allongement de la durée des mandats
permettra selon ses partisans de réaliser des économies en temps,
en argent et en ressources. Il assurera aussi un meilleur suivi des
dossiers.





Le passage au quinquennat va diminuer l'influence des campagnes et
des échéances électorales sur la réalisation de certains projets.
Le Gouvernement et le Parlement estiment que la législature de
quatre ans est trop courte pour achever des dossiers
conséquents.





Cette réforme touche aussi la limitation des mandats. Aujourd'hui,
les membres du Gouvernement jurassien sont rééligibles trois fois,
ce qui fait un maximum de 16 ans à l'exécutif. Avec une durée de
législature de cinq ans, le nombre de réélections est limité à
deux, soit 15 ans au maximum au Gouvernement.





ats/dk

Publié le 07 mars 2010 à 13:26 - Modifié le 28 juin 2010 à 12:36

Le PS jurassien s'oppose aux mandats prolongés

Si toute la classe politique, de gauche comme de droite, semblait au départ favorable à l'allongement de la durée de la législature cantonale et communale de 4 à 5 ans, le PS jurassien est subitement sorti du bois le 9 février pour s'opposer à ce projet.

Réunis en congrès, les membres socialistes ont désavoué leurs élus au Parlement. A l'étonnement de ces derniers, la base du parti a en effet décidé de recommander à une écrasante majorité le non au quinquennat.

Ils estiment injustifiés les arguments des partisans du quinquennat selon lesquels des élections tous les 4 ans paralyseraient l'action politique.

Selon les socialistes, donner la parole au peuple tous les cinq ans au lieu de quatre n'est pas anodin. En outre, selon eux, un politicien de qualité devrait justement apprécier d'aller à la rencontre du peuple le plus souvent possible. Enfin, la base du PS estime que les conséquences pour les communes sont trop floues.

Elections cantonales en octobre

Les Jurassiens choisiront le 24 octobre leurs élus à l'exécutif et au législatif. La gauche espère renverser la majorité de droite du gouvernement.

Les cinq sortants devraient se représenter, même si pour l'heure, seuls Laurent Schaffter (PCSI) et Michel Probst (PLR) ont annoncé qu'ils briguaient un nouveau mandat.