Publié

"La neutralité ne signifie pas qu'on doit fermer les yeux face aux crimes"

Iryna Venediktova : nouvelle ambassadrice d’Ukraine en Suisse
Iryna Venediktova : nouvelle ambassadrice d’Ukraine en Suisse / Mise au point / 5 min. / le 5 février 2023
Ambassadrice d'Ukraine en Suisse, Iryna Venediktova est revenue dimanche dans Mise au Point sur le refus actuel de la Suisse d'autoriser la réexportation de matériel de guerre vers son pays. Pour elle, il est nécessaire "d'instaurer un ordre mondial, en respectant les valeurs démocratiques et la sécurité européenne."

"Je veux d'abord dire merci pour tout ce que le peuple suisse et le gouvernement suisse font pour l'Ukraine et son peuple. Nous sommes reconnaissants pour votre solidarité. Et nous vous remercions aussi de comprendre que l'Ukraine défend non seulement son État et son peuple, mais aussi la paix et la sécurité de l'ordre mondial", déclare-t-elle en préambule.

Interrogée sur l'hésitation suisse à autoriser la réexportation de matériel de guerre vers l'Ukraine, l'ambassadrice dit "comprendre la peur d'une partie du peuple suisse et de son gouvernement concernant la neutralité". "Mais d'un autre côté, je suis reconnaissante envers l'autre partie de l'opinion suisse qui défend systématiquement que la neutralité ne signifie pas qu'on doit fermer les yeux face aux crimes."

>> Voir aussi le sujet de Mise au Point sur la réexportation d'armes :

Réexportation d’armes en Ukraine
Réexportation d’armes en Ukraine / Mise au point / 13 min. / le 5 février 2023

"Respecter les valeurs démocratiques"

Iryna Venediktova évoque l'exemple de frappes de missiles russes de ce dimanche, "visant des civils dans leur appartement". "Il s'agit donc d'instaurer un ordre mondial, en respectant les valeurs démocratiques et la sécurité européenne."

>> Lire : "Combats acharnés" à Bakhmout, cinq blessés à Kharkiv

"La société mondiale qui est du côté de la paix doit tout faire pour que des crimes pareils ne se reproduisent plus", affirme-t-elle en se rappelant les horreurs vues sur le terrain, elle qui avant de prendre son poste en Suisse était procureure générale d'Ukraine durant les premiers mois de la guerre. "Personne ne peut supporter ça en sachant que la justice n'a pas encore été rendue."

Rapatrier les réfugiés dès que possible

A la question de savoir quelles sont ses priorités maintenant qu'elle représente son pays en Suisse, Iryna Venediktova répond: "De tout faire pour arrêter la guerre en Ukraine, afin de relancer son économie."

Elle évoque ensuite la présence des réfugiés en Suisse, en espérant pouvoir les rapatrier dès que possible, "car ce sont les gens dont nous aurons besoin pour reconstruire l'Ukraine".

Propos recueillis par Catherine Sommer

Adaptation web: Victorien Kissling

Publié