Publié

La variole du singe grimpe à plus de 500 cas en Suisse

L'OMS a déclenché son plus haut niveau d'alerte pour renforcer la lutte contre la variole du singe. [Dado Ruvic - Reuters]
La variole du singe grimpe à plus de 500 cas en Suisse / Le Journal horaire / 22 sec. / le 19 septembre 2022
Les cas de variole du singe en Suisse et au Liechtenstein ont franchi lundi la barre des 500. L'Office fédéral de la santé publique a enregistré à ce jour 502 cas depuis la première infection à déclaration obligatoire.

Depuis le pic de la dernière semaine de juillet, les cas déclarés sont en baisse. La semaine dernière, le canton de Bâle-Ville a enregistré l'incidence la plus élevée avec 14,7 cas pour 100'000 habitants, suivi de Zurich (12,7) et de Genève (9,7), comme le montre un graphique de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Répartition géographique des cas de variole du singe confirmés en laboratoire en Suisse, en fonction de l'incidence par canton (cas pour 100 000 habitants). [OFSP]Répartition géographique des cas de variole du singe confirmés en laboratoire en Suisse, en fonction de l'incidence par canton (cas pour 100 000 habitants). [OFSP]

Le groupe de population de loin le plus touché est celui des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a constaté que les infections par la variole du singe étaient en recul dans le monde entier. Un constat partagé par l'OFSP dans son évaluation de la situation.

La cause de ce recul n'est pas encore définitivement expliquée et il reste à savoir si la tendance se maintiendra. La transmission se fait par contact physique étroit d'humain à humain. La transmission à d'autres espèces animales est possible, mais n'a pas encore été constatée en Suisse.

La Suisse acquiert des vaccins

La Confédération va acquérir des vaccins et des médicaments contre la variole du singe. La Délégation des finances des Chambres fédérales a approuvé à cet effet un crédit supplémentaire urgent de 8,65 millions de francs. Le Parlement se prononcera sur ce crédit supplémentaire lors de la session d'hiver.

L'achat centralisé s'impose, car les fabricants ne fournissent que les Etats. La Confédération veut acquérir 40'000 doses de manière ciblée pour lutter contre la propagation de la maladie. Parallèlement, l'armée veut obtenir 60'000 doses de vaccin en tant que réserve pouvant également être utilisée en cas d'apparition d'autres virus de la variole.

>> Lire aussi: La Suisse va acheter 40'000 doses du vaccin contre la variole du singe

Le premier cas de variole du singe signalé date du 19 mai. Selon l'OFSP, la surveillance de la maladie a débuté le 21 mai. Depuis la mi-août, l'office ne publie plus que les cas confirmés en laboratoire de personnes résidant en Suisse ou dans la principauté.

ats/iar

Publié